• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Miss France: la jolie vie loin des paillettes de Martine Philipps

Martine Philipps et le même sourire, 36 ans plus tard. / © Clément Jeannin
Martine Philipps et le même sourire, 36 ans plus tard. / © Clément Jeannin

Elle est la dernière miss comtoise à être montée sur la plus haute marche. C'était en 1982. Elle avait 22 ans, vivait à Audincourt et n'a jamais vraiment tenté de percer dans ce milieu particulier. À la veille de l'élection de Miss France 2019, on s'est souvenu des belles choses avec elle. 

Par Clément Jeannin

Cela faisait un moment qu'on lui courait après, Martine. Non pas que ça soit notre genre de courir après les jolies filles. Mais surtout parce qu'on avait envie de vous raconter son histoire.

Elle aura longtemps décliné. Elle travaillait à Peugeot, voulait rester discrète sur sa vie d'avant. Non pas qu'elle en avait honte. Surtout pas. Juste que, fidèle à sa nature comtoise, la dame n'est pas du genre vantarde.

C'est donc Gilles, son compagnon, qui lui a dit d' accepter notre énième sollicitation. Pour faire un peu de pub à son talent de dessinatrice. Et parce que lui aussi était convaincu que c'est le genre d'histoire qui mérite d'être racontée.
Quelque part entre Joan Jett, Victoria Principal et Isabelle Adjani, la secrétaire d' Audincourt aura touché du doigt son rêve. / © Clément Jeannin
Quelque part entre Joan Jett, Victoria Principal et Isabelle Adjani, la secrétaire d' Audincourt aura touché du doigt son rêve. / © Clément Jeannin

Tout a commencé au printemps 1980. Martine Philipps travaille comme secrétaire et est repérée par un ex-mannequin belge qui vient de monter une agence de modèles à Montbéliard.

Après quelques cours de maintien, elle fait plusieurs défilés de mode puis est encouragée à se présenter à des concours de Miss.
En août 1981, à Rosas en Espagne, elle est élue Miss élégance, Miss sympathique et Miss 600 S CLUB.

Le 03 septembre 1981, c'est le titre de Miss Franche Comté qu'elle obtient, à Morvillars. Faisant par la même occasion la connaissance de Geneviève De Fontenay, qui lui propose de l'accompagner pour participer à différents concours dans l'Est de la France.

En décembre 1981, elle monte à Paris représenter la Franche Comté au concours de Miss France. Elle terminera 1ère dauphine derrière Sabrina Belleval.

Quelques mois après cette élection, Sabrina Belleval est déchue de son titre et la jeune comtoise récupère l'écharpe. Dans toute l'histoire de l'élection de Miss France, à part  Roberte Cusey en 1926 (Miss Jura), elle est la seule Miss Franche Comté à avoir été Miss France et à participer au concours de Miss Monde et de Miss Univers.

Un reportage de Clément Jeannin, Fabienne Le Moing et Jean-Pascal Maujard.
Portrait de Martine Philipps, la dernière Miss France venue de Franche Comté




 

Sur le même sujet

Mâcon : la crise dure aux urgences de l'hôpital

Les + Lus