PSA : journée cruciale pour le groupe

Armand Peugeot, le fondateur de l'entreprise
Armand Peugeot, le fondateur de l'entreprise

Aujourd'hui, le conseil de surveillance se réunit à Paris. Au menu : l'entrée de l'Etat français et du Chinois Dengfeng au capital de PSA. Ce matin, Arnaud Montebourd a réagi. A voir aussi : l'histoire de la famille Peugeot et les 200 ans du groupe.

Par Catherine Eme-Ziri

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a qualifié mardi de "décision de patriotisme économique et industriel" l'entrée de l'Etat français au capital de PSA Peugeot Citroën, simultanément à celle du constructeur chinois Dongfeng.
"C'est l'Etat qui a assuré la résistance de PSA dans la période de chute de marché européen", a-t-il souligné sur France Inter alors que le conseil de surveillance de PSA se réunit mardi pour avaliser ce changement majeur de l'actionnariat du groupe.

Parmi les nouveaux engagements du groupe figurent l'objectif d'un million de véhicules produits en France en 2016 contre 930.000 actuellement, l'affectation d'un nouveau véhicule sur chacun des sites français, et des investissements d'un montant total d'un milliard et demi d'euros dans l'hexagone.
PSA : déclaration d'Arnaud Montebourg


Histoire d'une famille et d'une entreprise

La famille Peugeot et les 200 ans d'histoire du groupe automobile français : un documentaire que France 3 Franche-Comté avait diffusé en 2010.
PSA : portrait de la famille Peugeot


Sur le même sujet

Les + Lus