Pontarlier : 30 000 signatures d'une pétition contre l'organisation d'un rodéo sur taureaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antoine Belhassen
Le rodéo de taureaux est issu de la culture américaine
Le rodéo de taureaux est issu de la culture américaine © PAUL RATJE / AFP

Trois associations de la protection animale se sont mobilisées contre la tenue d'une manche du Championnat de France de rodéo, ce samedi 20 et dimanche 21 juillet, à Pontarlier (Doubs). Une pétition en ligne a déjà rassemblé plus de 30 000 soutiens.

Défense Animale Belfort, No Corrida, Humanimo... Trois associations protestent contre la tenue d'une manche du Championnat de France de rodéo, ces samedi 20 et dimanche 21 juillet à Pontarlier (Doubs).

Une pétition mise en ligne par ces associations demande l'annulation de cet événement. Plus de 29 500 personnes ont déjà apposé leur signeture, la veille de l'événement.

Découvrez notre reportage :
Pontarlier : 30 000 signatures d'une pétition contre l'organisation d'un rodéo sur taureaux
 


"Cette pratique n'est pas la bienvenue en Franche-Comté"

Dans un communiqué commun, les associations se disent sidérées qu'un événement de la sorte puisse avoir lieu dans la région : "Cette pratique cruelle dans ce divertissement inutile n'est pas la bienvenue dans notre région de Franche-Comté."

De plus, elles rappellent que les course de taureaux ne sont pas autorisées en France dans les régions où une tradition locale ininterrompue n'existe pas, conformément à l'article 521-1 du code pénal et que des souffrances infligées à un animal sont des actes répréhensibles.

Le principe du rodéo est de rester huit secondes sur un taureau dressé pour ruer. Pour y parvenir, une sangle en coton à laquelle se tient le cavalier doit enserrer le flanc et le bas-ventre de l'animal.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.