Test réussi pour Thibaut Pinot sur la première étape de montagne du Critérium du Dauphiné

Publié le Mis à jour le

Le grimpeur franc-comtois a terminé en seconde position à 8 secondes du vainqueur Primoz Roglic en haut du col de Porte lors de la première arrivée en altitude du Dauphiné, jeudi 13 août. 

Les quinze premiers kilomètres du col de Porte se sont résumés à une longue procession à très haute vitesse emmenée par l'équipe Ineos d'Egan Bernal. Le tenant du titre du Tour de France était hissé vers les cimes du massif de la Chartreuse par une dream team composée notamment de Chris Froome, qui a lâché prise avant d'avoir pu passer un relais, ou Geraint Thomas, deux anciens vainqueurs de la Grande boucle.

Mais tout a vrillé à deux kilomètres de cette première arrivée en altitude du Critérium du Dauphiné, dont le programme alpin d'ici dimanche 16 août s'annonce aussi lourd à digérer qu'une tartiflette dégustée en plein épisode de canicule. Quand le dernier équipier de Bernal, le Russe Pavel Sivakov, s'est relevé dans une pente à 8% à 2,3 km du sommet, la bagarre a explosé.
 
On a alors vite compris que Thibaut Pinot était encore monté d'un cran dans son coup de pédale. Le leader de la Groupama-FDJ a d'abord suivi une accélération de Buchmann, avant de prendre la roue de son grand rival Egan Bernal, qui l'avait distancé début août dans les Pyrénées sur la Route d'Occitanie. Sur la route humide du col de Porte, c'est un autre sillage qu'il fallait suivre, mais que personne n'a collé d'assez près. Dans le dernier kilomètre, Primoz Roglic, le leader de la puissante écurie Jumbo-Visma, partait au sprint dans des pourcentages plus doux pour lâcher tous ses rivaux. Derrière, Pinot, avec un temps de retard, plaçait une attaque sèche qui lui permettait de s'emparer de la deuxième place à 8 secondes de Rogliz, mais devant tous les autres. 

Si le Slovène Primoz Roglic, déjà lauréat du Tour de l'Ain le week-end dernier, s'annonce maintenant comme le favori pour la victoire finale sur ce Critérium du Dauphiné, Pinot, désormais deuxième au général, est en forme ascendante. Le champion de Mélisey a grimpé dans le haut du hiérarchie parmi la dizaine de costauds qui visent le podium sur le prochain Tour de France.