replay

VIDEO. Des lamas et des alpagas apportent du bonheur dans des structures de santé

Dans le cadre de l'émission "En terre animale", notre équipe est partie à la rencontre de deux structures qui apportent du réconfort aux humains grâce aux animaux : des lamas et des alpagas.

Des lamas font le bonheur de jeunes adultes en situation de handicap 

Notre premier rendez-vous de la journée est à Mamirolle, un petit village situé à une quinzaine de kilomètres de Besançon. Nous retrouvons là-bas, à la ferme des lamas du Doubs, Laurianne Paris, l’animatrice du lieu. Ce matin-là, elle accueille un groupe de jeunes adultes en situation de handicap, accompagnés par leurs éducatrices de la Fondation Pluriel.

À peine sortis du véhicule, la magie opère déjà et les visages s’illuminent. Kelly, Jolan, Alexis, Manon et tous leurs amis pénètrent à l’intérieur de la ferme des lamas et s’empressent de s’approcher des animaux. C’est là que Daikiri, un grand mâle, entre en scène. C’est le lama mascotte des lieux : il est calme, gentil, affectueux et docile. Rapidement, les jeunes s’approchent pour le caresser et l’embrasser. Puis vient le moment de la promenade. Aline, l’une des éducatrices, est ravie quand elle observe la jeune Manon marcher aux côtés de l’animal. 

C’est un grand moment de bonheur pour Manon, elle est beaucoup plus spontanée dans sa communication, elle prend des initiatives avec le lama, c’est un chouette moment.

Aline Roussillon, éducatrice de la Fondation Pluriel 

Une dizaine de mètres plus loin, le petit groupe pénètre dans le parc des jeunes lamas pour donner le biberon aux "bébés". Tour à tour, les jeunes adultes tentent l’expérience. Puis vient le tour de Kelly. D’abord apeurée, elle se lance progressivement. Je suis à ses côtés pour la soutenir et l’encadrer. Petit à petit, le lama approche et le sourire grandit sur le visage de la jeune femme. Puis la magie opère, le petit lama prend le biberon, Kelly exulte et je la félicite grandement. L’instant est indescriptible, il y a de la magie dans l’air, de l’amour, de l’empathie. Et Kelly me gratifie alors d’un sublime : "Je t’aime Monsieur".

C’est là toute la magie de ces contacts avec les animaux, c’est pour ces moments-là que je fais ça et que j’ai plaisir à le faire encore.

Aline Roussillon, éducatrice de la fondation pluriel

 Le temps de nous remettre de nos émotions, l’heure tourne et il nous faut déjà partir. Rendez-vous est pris à une vingtaine de kilomètres de là, à Nods (Doubs) chez Patricia Descours, éleveuse d’alpagas. 

Des alpagas au chevet des séniors à l’Ehpad de Thise 

Au milieu du pré, avec ses alpagas et ses chiens patous chargés de protéger le troupeau, Patricia nous accueille avec un grand sourire. Elle nous présente ses "gros poupons sur pattes." Avec l’un d’entre eux baptisé "joli cœur", elle prend ensuite la direction de Besançon pour rejoindre les résidents de l’Ehpad de Thise. 

Au sein de la maison de retraite, les seniors sortent progressivement dans le jardin. Certains sont en pleine forme, d’autres en fauteuil roulant, d’autres encore présentes des troubles de la mémoire ou des pertes de lucidité. Au contact des animaux déjà présents au sein de la structure, des chats et des perruches, la solitude est plus supportable. Mais pour la directrice de l’établissement, il fallait aller plus loin. 

Nous voulons ici que les résidents se sentent comme à la maison, alors la visite des alpagas est un vrai plus pour eux, tout comme la possibilité pour les familles de venir leur rendre visite avec leurs chiens. 

Charlotte Euvrard, directrice de l’Ehpad de Thise  

C’est dans le jardin de l’établissement que l’on a ensuite pu mesurer l’impact de la présence de l’alpaga. Sur la mobilité d’abord, car toutes les personnes qui le souhaitent peuvent faire un petit tour en promenant l’animal. Sur le moral ensuite, comme avec Jean-Louis par exemple qui ne tarrit pas d’éloges au sujet de Joli cœur, comme au sujet de tous les animaux en général. 

Je ne pourrais pas me passer d’animaux, car ils sont incroyables. Avant, il m’arrivait de rentrer tard à la maison et un peu éméché. Et ma femme m’engueulait ! Mon chien lui, il me faisait la fête  !  

Jean-Louis Humblot, résident de l’Ehpad 

Reportage complet à découvrir ce dimanche 28 mai dans l’émission "En terre animale" à 10h35 sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté avec Franck Menestret et Muffin, sa chienne, équipée d’une caméra embarquée.
Disponible en avant-première dès le samedi 27 mai sur France.tv.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité