Ecole de Saône : les enfants tournent un court métrage pour mieux comprendre l’image

Les enfants s'initient aux effets spéciaux pour leur court métrage "les petites sorcières", tourné à l'école de Saône. / © France 3
Les enfants s'initient aux effets spéciaux pour leur court métrage "les petites sorcières", tourné à l'école de Saône. / © France 3

Une passion du cinéma s’est développée à l’école primaire de Saône. Les enfants y ont tourné un court métrage, « Les petites sorcières », durant le temps d’activité périscolaire. Soutenus par la réalisatrice Emmanuelle Prétot, ils ont pu éduquer leur regard sur les images.

Par P.S.

« Ce qui m’intéresse c’est de former ces enfants, qu’ils comprennent que les images qu’ils voient ont été construites » : à l’école de Saône, la réalisatrice Emmanuelle Prétot a confectionné un scénario sur-mesure pour discuter magie et faux semblants avec les élèves. « Le pitch du film de cette année c’est qu’à la rentrée 2018 a ouvert une nouvelle classe, l’inspection académique a validé l’ouverture d’une classe de sorcellerie ».

Un court métrage tourné à l'école de Saône
Reportage : Michel Buzon, Michaël Martin Intervenants : Emmanuelle Prétot, réalisatrice // Patrice Dupont, secrétaire de l'association Snowtime // Louise, Apprentie-sorcière Leela-Lily, Apprentie-sorcière// Mahaut, Apprentie-sorcière //

Construction de l'image

Durant le temps périscolaire, les enfants ont été les acteurs du court métrage « Les petites sorcières ». Dirigés comme des acteurs professionnels par la réalisatrice, les 14 enfants ont notamment pu tester le fond vert qui permet les effets spéciaux.

« Quand on sait comment sont faites les choses, on ne les subit plus on a peut-être plus de plaisir à les regarder », estime Emmanuelle Prétot.
Projection prévue cet automne, au théâtre de l’espace de Besançon.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus