Electricité : la plupart des ménages vont recevoir une facture plus salée qu'annoncé

© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP

EDF va envoyer une facture rétroactive aux 28 millions de ménages soumis aux tarifs réglementés de l'électricité. La note devrait être près de deux fois supérieure à celle annoncée par la ministre de l'Energie Ségolène Royal.

Par avec AFP

Pourquoi 28 millions de ménages vont-ils recevoir une facture de rattrapage ?

Ce rattrapage tarifaire découle d'une décision du Conseil d'Etat d'annuler des arrêtés gouvernementaux. En effet, la plus haute juridiction administrative a estimé insuffisante la hausse de 2,5% décidée au 1er novembre 2014 par le gouvernement pour préserver le pouvoir d'achat. Cette hausse des tarifs couvrait la période allant du 1er août 2014 au 31 juillet 2015.

La ministre de l'Environnement et de l'Energie était alors montée au créneau. Ségolène Royal avait assuré que la facture s'élèverait à environ "un euro et demi par mois sur 18 mois", soit 750 millions d'euros en tout pour les clients particuliers toujours assujettis aux tarifs "bleus" d'EDF.



A combien s’élèvera la facture de rattrapage ?

Mais selon une source industrielle, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat dans le cadre du salon du nucléaire (WNE) au Bourget, près de Paris, cette estimation est minorée. "On est plus proche de 3 euros. Ca ne sera pas 1,5 euro pendant 18 mois", a-t-elle estimé.

De son côté, la Commission de régulation de l'énergie (CRE), gendarme français du secteur, a estimé que le rattrapage tarifaire devrait dépasser le milliard d'euros au total.

C'est désormais la Commission de régulation de l'énergie qui fixe l'évolution des tarifs réglementés de l'électricité une fois par an.
La commission prend en compte notamment l'évolution des prix du courant sur le marché de gros : ceux-ci ayant diminué depuis plusieurs mois, elle a proposé une baisse de 0,5%, qui fera l'objet d'une délibération le 13 juillet. Il s'agirait du premier repli des tarifs depuis 2003, a souligné le régulateur.

La fourniture d'électricité aux particuliers n'est plus un monopole d'EDF depuis juillet 2007. Début juin, 3,85 millions de clients, soit 12%, avaient opté pour une offre de marché, proposée à la fois par EDF et des fournisseurs concurrents.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus