EN IMAGES. Dijon, Besançon, Montbéliard… : nouvelles manifestations contre le pass sanitaire

Ce samedi 7 août, les opposants au pass sanitaire ont une nouvelle fois manifesté dans les rues des villes de la région. À Dijon, Besançon ou Montbéliard notamment, ils étaient nombreux à défiler.

Gaz lacrymogènes à Dijon

Dans la préfecture de Côte-d'Or, de nombreuses personnes ont défilé dans le centre-ville, alors que le préfet avait interdit tout rassemblement dans certaines rues (rue de la Préfecture, rue de Soissons, rue de Suzon, petite rue de Suzon, ruelle du Suzon, place de la Banque, rue des Forges et square des Ducs de Bourgogne). Les autorités estiment le rassemblement à un millier de personnes.

Les manifestants ont évité ce secteur et se sont rassemblés place de la République avant de rejoindre la place Darcy. Le cortège a ensuite pris la direction de la place de la Libération, où une prise de parole s'est tenue devant l'Hôtel de ville.

Des affrontements avec les forces de l'ordre ont ensuite eu lieu, alors que les manifestants voulaient rejoindre la gare. Des gaz lacrymogènes ont été notamment utilisés pour disperser la foule. Le trafic du tramway a dû être suspendu. 

Les manifestants s'invitent en gare à Besançon

Dans le Doubs, l'appel à manifester s'est également concrétisé par une foule dense à Besançon. Le cortège a envahi la gare SNCF avant de prendre la direction de la préfecture. Les organisateurs estiment la mobilisation à 3 800 personnes.

À Montbéliard, ils étaient 1 500 à défiler selon France Bleu Belfort Montbéliard.

D'autres cortèges ont défilé ailleurs dans la région, par exemple en Saône-et-Loire à Mâcon, Chalon-sur-Saône ou Montceau-les-Mines ou dans l'Yonne à Auxerre ou à Sens.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité