• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Epidémie de grippe : plusieurs services d’urgences sont en difficulté

La Bourgogne fait partie des régions les plus touchées par l'épidémie de grippe. / © Fotomaschinist/Westend61/Maxppp
La Bourgogne fait partie des régions les plus touchées par l'épidémie de grippe. / © Fotomaschinist/Westend61/Maxppp

On compte de nombreux cas de grippe en Bourgogne-Franche-Comté. Les hospitalisations sont en augmentation. Face à cet afflux, l’Agence Régionale de Santé rappelle qu’il faut d’abord consulter son médecin avant de se rendre aux urgences.

Par B.L.

"L’épidémie de grippe présente dans toute la métropole est fortement installée en Bourgogne-Franche-Comté depuis fin décembre, avec un nombre de consultations en forte augmentation depuis deux semaines et un nombre d’hospitalisations croissant", indique l’ARS (Agence Régionale de Santé).

Plusieurs services d’urgences de la région se trouvent en difficulté face à cet afflux de malades. C'est le cas notamment à l'hôpital de Mâcon, en Saône-et-Loire, qui a vu arriver un nombre record de patients.


Faire appel à son médecin traitant 

"Les médecins et l’ensemble des professionnels de santé libéraux sont mobilisés, pour favoriser au maximum la prise en charge ambulatoire des malades et ne recourir à un établissement de santé que pour les situations d’urgence le nécessitant", indique l’ARS.
La consigne est donc de commencer par solliciter son médecin traitant, ou la maison médicale de garde en appelant le 15.

Par ailleurs, pour éviter la propagation des virus, il est recommandé de limiter les visites dans les services hospitaliers ou de se renseigner auprès de l’établissement au préalable.

En cas de symptômes grippaux, l’ARS recommande au grand public de consulter en première intention son médecin traitant ou si impossibilité de composer le 15.
24 heures sur 24, les médecins régulateurs écoutent et orientent les patients en fonction de leur situation médicale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus