Les éthylotests anti-démarrage encore peu utilisés en Bourgogne

En Bourgogne, neuf garages sont agréés pour installer des éthylotests anti-démarrage sur les voitures de conducteurs condamnés par la justice. Etat des lieux. 
Les éthylotests anti-démarrage sont connectés moteur de la voiture.
Les éthylotests anti-démarrage sont connectés moteur de la voiture. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Depuis 2019, la justice peut obliger les personnes interceptées au volant avec une alcoolémie supérieure à 0,8 g/l de sang et qui ne sont pas en état de récidive alcoolique à équiper leur voiture d'un éthylotest anti-démarrage (EAD). Ce dispositif encore peu connu permet de mesurer le taux d'alcool dans l'air expiré par le conducteur. Associé à la voiture, il empêche le démarrage du moteur si le taux est supérieur à 0,2 mg d'alcool par litre d'air expiré. Début novembre, une carte, mise en ligne par le site gouvernemental de la sécurité routière, recensait les installateurs agréés par département et par région. En Bourgogne, neuf entreprises ont reçu l'agrément nécessaire pour en vendre.

Peu installés dans la Nièvre, beaucoup plus dans l'Yonne


Malgré la publicité faite par la diffusion de cette carte, Nicolas Le Brazidec, patron de trois centres agréés en Bourgogne depuis juillet 2019, ne constate pas une flambée de la vente de ce genre de dispositif : "la majorité des personnes qui viennent pour acheter un EAD sont contraintes judiciairement de le faire", affirme-t-il. Et son succès est donc imputable au zèle, ou pas, que mettent les autorités, et notamment le préfet, à adopter ce genre de sanctions. Le garagiste, implanté dans trois départements bourguignons (Yonne, Nièvre, Saône-et-Loire), trace l'ébauche de ces disparités territoriales : "à Nevers et dans la Nièvre, la pose des éthylotests est épisodique alors qu'elle marche très bien dans l'Yonne où l'on en pose un tous les deux jours"

"Les éthylotests installés par décision de justice sont réglés pour autoriser le démarrage jusqu'à 0,2 mg par litre d'air expiré"

Nicolas Le Brazidec, patron de trois garages en Bourgogne

Mais la volonté d'achat de ces outils peut aussi venir du conducteur. Leur profil reste circonscrit à un cas : "ce sont souvent des gens qui se sont fait très peur au volant", juge Nicolas Le Brazidec. Ce dernier estime avoir vendu une petite dizaine d'EAD dans l'Yonne à ce type d'individus depuis qu'il est aux manettes de ses garages.

1500 euros ou 100 euros par mois pour s'équiper

Installés volontairement ou de façon contrainte, les dispositifs diffèrent légèrement : "les éthylotests installés par décision de justice sont réglés pour autoriser le démarrage jusqu'à 0,2 mg par litre d'air expiré. En revanche, la jauge de ceux achetés volontairement peut être adaptée à la guise du conducteur, dans la limite maximum de 0,5 mg par litre d'air expiré". Autre caractéristique, "les EAD judiciaires demandent un deuxième test 5 à 30 minutes après le départ. S'il n'est pas fait, il sera impossible de redémarrer la voiture une fois celle-ci arrêtée".

Concrétement, comment fonctionnent-ils ? A l'arrêt, le conducteur doit souffler dans un embout relié à un appareil de mesure, lui même connecté au système de démarrage de la voiture. "Cela n'a aucune conséquence sur le bon fontionnement de la voiture", rassure Nicolas Le Brazidec. Pour l'instant, les EAD ne peuvent pas être installés sur les véhicules hybrides.

Schéma EAD by Martin Fort on Scribd

Autre frein à l'achat constaté par le garagiste : le prix. Il en coûtera au conducteur près de 1500 euros pour s'équiper. "Il est aussi possible, et c'est ce que font la majorité de nos clients, d'en louer un pour environ 100 euros par mois", ajoute-t-il. Durée de l'opération : de deux à quatre heures. A partir de 2022, à dessein de généraliser ces dispositifs, une prise pour brancher les EAD devra être installée sur tous les véhicules neufs, ce qui pourrait faire baisser leur prix. 

En 2019, en Bourgogne-Franche-Comté, 207 personnes sont mortes au volant et 2079 ont été blessées. La conduite en état d’ivresse est la deuxième cause de mortalité sur les routes, après la vitesse.
 
La liste des installateurs agréés en Bourgogne :
  • C&S - Ruffey-lès-Echirey
  • Espace PL - Creancey
  • Freins service poids-lours - Saint-Appolinaire 
  • Pôle Tachy Nièvre - Nevers
  • Prepa CT - Châlon-sur-Saône
  • Prepa CT - Le Creusot
  • Sens Electro Diesel - Sens 
  • Villebenoit Sud - Sens
  • Prepa CT - Monéteau
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alcool société sécurité routière sécurité