Flèche de Notre-Dame : un "non-sens" pour l'architecte dijonnais Paul Godart

Le flèche de Notre-Dame de Paris, disparue dans l'incendie de la cathédrale, sera reconstruite à l'identique. Une "grande déception" et un "non-sens" pour l'architecte dijonnais Paul Godart, qui avait imaginé une flèche en acier et une toiture en verre.

Le projet imaginé par un cabinet d'architectes dijonnais transporte la cathédrale dans le XXIe siècle.
Le projet imaginé par un cabinet d'architectes dijonnais transporte la cathédrale dans le XXIe siècle. © Cabinet Godart + Roussel
Exit le concours international d'architectes annoncé quelques jours après l'incendie de Notre-Dame de Paris, en avril 2019. Le débat entre les partisans d'une reconstruction à l'identique et les tenants d'une ligne plus contemporaine aura finalement tourné court : l'Elysée a confirmé jeudi 9 juillet que la flèche de la cathédrale sera semblable à l'originale. "Le président de la République a acquis la conviction qu'il était nécessaire de restaurer Notre-Dame de façon la plus conforme à son dernier état complet", a fait savoir l'Elysée. Un choix qui ferait l'objet d'un "large consensus".
 

Toiture en verre et flèche new look


Les architectes dijonnais Paul Godart et Pierre Roussel, du cabinet Godart+Roussel, n'avaient pas attendu les exhortations gouvernementales pour présenter leur projet, peu de temps après l'incendie de Notre-Dame. Une toiture en verre et une flèche new look, loin des canons gothiques de la cathédrale. C'était aussi "un pavé dans la mare", disait Pierre Godart sur notre plateau en mai 2019, pour ouvrir le débat et "parler de notre métier d'architecte".

 

 

Ce sera toujours considéré comme une vulgaire copie de la flèche existante

Paul Godart, architecte dijonnais



Même si, dès le départ, les architectes ont reconnu que leur projet ne se concrétiserait probablement jamais, l'heure est aujourd'hui à la déception. "On pensait que c'était marquer le renouvellement, et surtout marquer cette période. La montrer, et ne pas mettre de pansement sur la cathédrale, explique Paul Godart chez nos confrères de RTL. C'est pour nous un non-sens de faire quelque chose à l'identique. Ce sera toujours considéré comme une vulgaire copie de la flèche existante". Le projet des architectes dijonnais reste affiché fièrement sur la page de leur site internet.
 
Patrimoine, sauvetage à tout prix : un débat dimanche en politique
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame de paris culture patrimoine architecture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter