• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

FN, droite ou gauche ? Ce dimanche tout reste possible en Bourgogne Franche-Comté

© FREDERICK FLORIN / AFP
© FREDERICK FLORIN / AFP

Qui sortira vainqueur de la triangulaire ce soir à 20 heures ? Notre nouvelle région reste la grande inconnue du second tour des élections régionales. Voici pourquoi. 

Par Sophie Courageot

Plus petite des régions. Et grande inconnue. Aucun institut de sondage ne s'est risqué cette semaine à un scénario sur le cas Bourgogne Franche-Comté.

Ce dimanche, les électeurs auront à trancher dans une triangulaire où le Front National a viré en tête. Une triangulaire où le Parti Socialiste n'a pas souhaité se retirer estimant qu'il est le seul à pouvoir faire barrage à l'arrivée du FN à la tête de la nouvelle région. 

Le suspense reste entier. Que feront les 50% d'abstentionnistes du premier tour ? Comment va s'effectuer le report des voix vers chaque parti encore en lice ? 

Sophie Montel, est arrivée première dimanche dernier dans sept des huit départements de Bourgogne Franche-Comté. Est-elle en mesure de l'emporter ?
C'est ce que pense Marie-Guite Dufay la candidate socialiste qui a appelé dès dimanche soir à un sursaut républicain.

Troisième dimanche dernier mais au coude-à-coude avec le candidat de droite François Sauvadet, elle a maintenu sa liste pour le second tour. 

Le mouvement "Debout la France", qui était en position de fusionner, a renoncé et n'a pas donné pas de consigne de vote. Les écologistes et le Front de gauche eux ont appelé à voter à gauche.

Mathématiquement, rien n'est joué. Et ce second tour s'annonce serré. 

Incertitude totale selon IPSOS

Pour l'institut de sondage qui a pris la calculette, tout est possible dans cette nouvelle région fusionnée. 

En cumulant les scores des différentes listes, gauche (31,5%) et droite (31,3%) sont à égalité dans le rapport de force de premier tour.

Ces totaux restent néanmoins « théoriques », et rien ne garantit que les reports fonctionneront bien à gauche. Rien non plus n’assure que la majorité des électeurs de la liste Debout la France (5,2%) se reportera sur la liste de droite plutôt que sur un FN dont la victoire reste possible.

Avec trois blocs  à égalité, cette région est emblématique du nouveau tripartisme français, qui complique grandement les triangulaires de second tour.
Dans ce contexte très serré, ce sont les électeurs des petites listes du premier tour, celle de Debout la France, mais aussi celle du Modem (3,3%) et de l’extrême gauche (1,5%), qui détiennent par leurs stratégies de report les clés du second tour, conclut l'étude d'IPSOS au lendemain du premier tour. 


Les résultats du premier tour des élections régionales 


Les chiffres du jour 

  • 839.456 électeurs en Franche-Comté
  • 2134 bureaux de vote ouverts de 8h à 18h
  • 49.44% d'abstentionnistes au premier tour en Bourgogne Franche-Comté 
  • 100 conseillers régionaux à élire 
  • 4 janvier, date de la première session du nouveau conseil 

Suivez EN DIRECT le second tour avec notre fil info

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus