Déjà -33,4°C cet hiver : on vous emmène dans la Combe Noire, la petite Sibérie de France nichée dans le Jura

Publié le Mis à jour le

Ce mercredi 22 décembre encore, la Combe Noire (Jura) était l’endroit le plus froid de France avec -33,4°C à 5H09. Un froid sec et saisissant stagne depuis plusieurs jours dans cette combe. Ici, on a presque l’impression d'évoluer dans un gigantesque congélateur.

Ce mercredi 22 décembre, à Mignovillard dans le Jura, entre Pontarlier et Champagnole, le thermomètre affiche -15 degrés, mais c’est à quelques kilomètres du centre du village que le froid est le plus extrême. Pour avoir un aperçu de ce qu’est cette petite Sibérie qui culmine aux alentours de 1000 m, nous embarquons à bord du traineau de Bernard Menu, en charge de la sécurité du domaine skiable de la Haute-Joux, pour pénétrer dans la forêt. Nous nous dirigeons alors vers la Combe Noire qui fait tant parler d'elle depuis quelques jours pour ces températures polaires. Pendant la descente, l'air se refroidit sensiblement et nous picote les yeux. Cette sensation de froid inhabituelle est pétrifiante.

Après quelques kilomètres de descente à travers les sapins, nous voici enfin arrivés à la capitale du froid : la Combe Noire. Seulement 80 mètres d’altitude en moins et d'un seul coup, en plongeant vers la combe, nous perdons 8 à 10 degrés. L’air est sec heureusement, ce qui permet de rendre le froid un peu plus supportable. Malgré tout, on ne sent plus nos pieds et nos narines se collent avec le froid !

"Ecoutez ce silence ! Ce froid sec apporte une profonde sérénité", explique Bernard qui aime venir ici comme pour se ressourcer. La seule chose qui pourrait manquer à ce Jurassien : "un petit vin chaud".

Une explication météorologique au froid extrême

À notre arrivée, à 9h, il fait encore -28.6°C. Incroyable ! La Combe Noire est une immense clairière encaissée qui renferme l’air froid à l’origine des températures extrêmement basses relevées depuis plusieurs jours. En météorologie, on appelle ça "un trou à froid, c’est-à-dire un lieu où s’accumule le froid", explique Ilyes Ghouil, créateur du site Météo franc-comtoise.

L’observation de telles températures n’est possible qu’à condition que plusieurs paramètres soient réunis :

La présence de fortes pentes sur chaque paroi de la Combe, l’absence de végétation, le sol enneigé et un ciel parfaitement dégagé permettent au froid de s’accumuler et de ne pas s’évacuer

Ilyes Ghouil, créateur du site Météo franc-comtoise

Reportage d'Emmanuel Rivallain et Denis Colle. Avec Bernard Menu, chef pisteur, et Ilyès Ghouil, créateur du site "Météo franc-comtoise".

La réimplantation des arbres ne fonctionne pas à la Combe Noire

A regarder le paysage, on se croirait presque ici dans une clairière, au cœur de la forêt scandinave. Comme un air de Sibérie s'offre à nos yeux lorsqu'on fait un tour sur nous-même.

Les différents projets de réimplantation d’arbres mis en place dans cette combe ont échoué en raison du climat rigoureux de cette vallée encaissée. La végétation a du mal à s’y faire une place. Alors, en bas de la combe, on observe seulement quelques troncs desséchés, signe de ce climat inhospitalier.

Si l’on n’était pas en France, on se croirait dans les pays de l’est ou du nord de l’Europe à en voir la végétation

Bernard Menu, en charge de la sécurité du domaine du Haut-Joux

La Combe Noire a-t-elle battu un record de froid ?

Qui de Mouthe dans le Doubs voisin, ou de la Combe Noire dans le Jura, peut se prévaloir du titre de "capitale française du froid"

Pour ceux qui s’en souviennent, des températures encore plus froides avaient été relevées en 1985 par Local Sat, groupe de recherche météorologique Suisse, à Mouthe avec -41°C. Mais pour Ilyes, le jeune passionné de météorologie, la géographie de la Combe Noire laisse imaginer que le froid avait dû y être encore plus saisissant cette année-là avec des températures qui devaient avoisiner localement les -50°C.

Dans cette Combe Noire, les locaux l'affirment, il peut geler tous les mois de l’année.