Feuilleton : Ornans, dans la ronde du Pow Wow

Il faut le voir pour le croire. Entrer dans la ronde pour en comprendre le sens. Début juillet, la petite commune d'Ornans rendait hommage à ceux que l'on nomme les "peuples premiers". Des représentants amérindiens venus faire découvrir leur culture. Notre équipe les a suivis toute la semaine.

Par Clément Jeannin

Toujours vivants. Toujours debout. 

Amérindien Innu / © Clément Jeannin
Amérindien Innu / © Clément Jeannin
C'est le seul Pow Wow de ce type en Europe. Entendez par là qu'il s'agit de la seule manifestation dans ce coin-ci du globe réalisée par des représentants de tribus venues du Canada, des États-Unis et, cette année, de Guyane. 


Ils sont donc 70 représentants des tribus Innu, Mohawk, Attikamekw, Cree, Seneca, Comanche, etc.. Mais aussi, venus de Guyane, des Teko, Wayana et Kalina. Certains ont pris l'avion pour la première fois. Ils sont arrivés à l'aéroport Saint-Exupéry quelques jours avant l'événement. 

Épisode 1: au commencement, il y a les tambours


Et ce tour de force, on le doit à la passion débordante d'un homme. Christian Larqué a créé, il y a vingt ans, l'association "Four Winds". 

Ce sudiste arrivé un peu par hasard en Franche-Comté doit cette passion à un oncle, qui lui a fait découvrir à l'âge de 10 ans une cérémonie indienne. Le son des tambours le marquera à jamais.
Ornans: dans la ronde du Pow Wow (1/4)
 
Le Totem du Pow Wow, sur le site Nautiloue. / © Clément Jeannin
Le Totem du Pow Wow, sur le site Nautiloue. / © Clément Jeannin



Épisode 2: Bienvenue dans notre vieux monde


Les représentants des peuples premiers seront hébergés dans un centre de vacances. Entièrement pris en charge par les bénévoles de l'association, ils vont pouvoir se remettre de leur voyage en découvrant la ville de Besançon. Le comble de l'exotisme pour eux, forcément.

L'occasion pour nous de faire la connaissance d'une famille Innu. Claudie, Denis et leurs enfants Kim et Yann viennent pour la première fois en France. Ce n'est pas le cas de Butch Mudbone, indien Séneca. Ce bluesman bien connu à Memphis adore le pain français et le Comté. 
Ornans: dans la ronde du Pow Wow (2/4)


Épisode 3: le Pow Wow des enfants

 

Des générations de petits ornanais sont plus au fait des conditions de vie difficiles des amérindiens que le reste des écoliers. En effet, à chaque édition du Pow Wow, le vendredi est une journée dédiée aux enfants.

Il est assez émouvant de constater à quel point les amérindiens ne se font pas prier pour danser devant les petits hommes. 

 

Ornans: dans la ronde du Pow Wow ( 3/4)


Épisode 4: Le Pow Wow et les Tékos

Le Pow Wow d'Ornans est devenu une cérémonie très importante pour les défenseurs des traditions autochtones. C'est pour cela qu'ils viennent avec intérêt dans ce petit coin de France. Et c'est pour cela que, pour la première fois, des représentants des 6 tribus de Guyane sont également du voyage.


Pour Lucien Panapuy et son papa Joachim, ce week-end va être l'occasion de parler du drame qui secoue le territoire français: la fameuse mine d'or dont l'extraction empoisonnerait les cours d'eau et la vie des tribus autochtones. 
 

Ornans: dans la ronde du Pow Wow (4/4)


Ornans, dans la ronde du Pow Wow.
Un feuilleton de Clément Jeannin, Denis Colle, Marie Baschung et Guillaume Bessaa.



 

Sur le même sujet

Yonne : une opération contre l’immigration clandestine

Les + Lus