General Electric à Belfort : vers la création d'une union syndicale pour résister aux plans sociaux

Les syndicats de General Electric Belfort appellent à l'union, pour combattre les plans sociaux annoncés en cascade ces dernières semaines, par la direction de GE. 

Des salariés de General Electric ont organisé une action ce jeudi 24 septembre à Belfort.
Des salariés de General Electric ont organisé une action ce jeudi 24 septembre à Belfort. © Eric Debief - France 3 Franche-Comté
C'est une nouvelle bataille qui débute pour la sauvegarde des emplois industriels dans le Territoire de Belfort. "GE continue sa destruction d’emploi, avec l’annonce d’un PSE Hydro impactant 90 salariés à Belfort, qui vient s’ajouter au PSE de Gas qui voit partir 485 personnes. En parallèle, ce lundi a eu lieu une annonce chez Steam mentionnant des suppressions d’emplois voire des fermetures de sites" annonçait un communiqué diffusé par les syndicats CFE CGC, SUD industrie, CGT, CFDT et FO. Ce dernier appelait à un rassemblement devant l'entreprise  

Ce jeudi matin, environ 150 salariés de General Electric Belfort ont déployé des banderoles et bloqué la sortie d'une turbine à gaz de l'usine en proie à des plans sociaux. Une vingtaine de personnes se sont allongées sur le sol pour symboliser "le carnage industriel et la destruction d'emplois". 
© Eric Debief - France 3 Franche-Comté
© Eric Debief - France 3 Franche-Comté
Tout l'enjeu pour les syndicats belfortains est désormais de faire front, au delà des couleurs syndicales et des branches, pour tenter de réduire les dégâts et ainsi sauvegarder le maximum d'emplois sur le site belfortain.

"Il est important que tout le monde comprenne que ce ne sont pas que 89 emplois menacés. Ce sont toutes les entités de GE à Belfort, la capitale mondiale de l'énergie qui sont menacés. C'est tout le territoire qui est menacé. Si on ne fait rien ce sont les usines, les unes après les autres qui vont fermer. Belfort deviendrait une friche industrielle" a témoigné Philippe Petitcolin, délégué CFE CGC. 

Les syndicats et salariés vont désormais s'organiser et prévoient d'autres actions dans les semaines à venir.   
General Electric à Belfort : vers la création d'une union syndicale pour résister aux plans sociaux
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
general electric industrie économie social manifestation