Municipales 2020 : début officiel de la campagne pour le deuxième tour du 28 juin prochain

Publié le

C'est donc aujourd'hui le début de la campagne pour le second tour des municipales. Ce lundi 15 juin, trois mois jour pour jour après le fameux premier tour tant décrié. En France 4 827 communes sont concernées dont 265 en Franche-Comté. Une campagne sur fond de contraintes sanitaires. 

La campagne d'entre-deux-tours en temps normal s'étale sur une semaine. Avec cette crise sanitaire, et ce report, elle va cette fois être un peu plus longue. Pratiquement 15 jours pour convaincre les électeurs dans les communes où le second tour est nécessaire. Une campagne différente puisque le contact y est proscrit, mesures sanitaires obligent.

 

 

 

Une campagne sans campagne ?

Le gouvernement a renforcé le dispositif sanitaire concernant cette campagne d'entre-deux-tours. Un seul mot d'ordre, pas de contact physique avec les électeurs. Ce qui veut dire, pas de porte-à-porte mais possibilité de meetings dans les établissements recevant du public .Oui mais, avec un nombre limité de participants et surtout  bien entendu avec le port du masque et le respect de la distanciation physique. Au plus haut sommet de l'état, on ne souhaite pas revivre la difficulté du premier tour et les conséquences dramatiques pour certains élus. Protection maximale donc, avec un seul objectif :  un second tour serein. Nous avons joint quelques candidats qui comprennent ce dispositif mais regrettent le contact direct avec les électeurs pour exprimer leurs idées. L'odeur de la campagne traditionnelle n'y est pas, un manque pour certains. 

 

 

Un nouveau mode de campagne pour faire campagne 

Avec ces restrictions sanitaires, les candidats doivent innover pour se relancer. On a vu en Franche-Comté, des candidats lancer leurs web-tv sur internet, d'autres des pages interactives avec des directs vidéos. Une campagne vivante mais digitale. "Il faut s'adapter" nous confiait un candidat du Doubs. D'autant plus comme nous le raconte un autre prétendant, qu'il a fallu remobiliser les équipes après cette période difficile. 

 

 

Respect de l'équité du temps de parole

Depuis le 8 juin, les télévisions et radios doivent respecter l'équité du temps de parole des candidats et de leurs soutiens. Tout est transmis au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Votre télévision régionale organise toute une série de débats pour répondre aux contraintes de cette crise sanitaire. Dix débats vont être proposés entre les candidats des principales villes de Franche-Comté. Le tout bien entendu dans le respect des régles d'équité voulues par le CSA. 

Pour conclure, même si la campagne est différente, le fond ne change pas. Il est interdit de diffuser tout sondage la veille et le jour du vote, idem pour les tracts ou messages qu'ils soient téléphoniques ou éléctroniques.