• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sloan Privat de retour au FC Sochaux: “Je vais devoir forcer ma nature”

Sloan Privat, tout sourire, le 1er août 2019 au stade Bonal / © Rémy Poirot - France 3 Franche-Comté
Sloan Privat, tout sourire, le 1er août 2019 au stade Bonal / © Rémy Poirot - France 3 Franche-Comté

L'attaquant trentenaire Sloan Privat revient au FC Sochaux-Montbéliard, son club formateur. Pour marquer des buts bien sûr, mais aussi pour partager son expérience (164 matches de Ligue 1, 50 matches de Ligue 2) avec les nombreux jeunes du groupe professionnel dirigé par Omar Daf

Par Jérémy Chevreuil

"On a tout fait pour l'attirer chez nous, on est très heureux de l'avoir dans notre effectif". Omar Daf tient son attaquant de pointe.

L'entraîneur du FC Sochaux-Montbéliard retrouve une vieille connaissance: Sloan Privat, issu du centre de formation sochalien, et qui a porté le maillot Jaune et Bleu de l'équipe première entre 2007 et 2013. Les deux hommes étaient coéquipiers jusqu'en 2009, date à laquelle le latéral droit part à Brest. Les deux anciens coéquipiers se retrouvent donc. 

"Il a fait ses preuves ici", rappelle le technicien à propos de son cadet, dont il loue les "qualités de finisseur". Des qualités dont le FC Sochaux, muet lors du premier match du championnat (0-0 face à Caen), aura bien besoin.

Sloan Privat avait de son côté "envie de revenir en France après quelques mois en Turquie". Sochaux lui offre donc cette opportunité, avec la possibilite de "prendre du plaisir... à la maison".

Sloan Privat a beaucoup de souvenirs avec Sochaux: "la Gambard' (la coupe Gambardella, la coupe de France des jeunes, remportée par le FCSM en 2007, Privat marque le 2e but en finale, NDLR), des matches qu'on a joué ici contre Lyon, contre Marseille, contre Caen, mon premier match ici contre Lille, des moments qui ne s'oublient pas".

Pour son retour à Bonal, Privat change de statut. Le groupe sochalien, très jeune, a besoin de cadres. "Il faudra que je sois le papa, juge l'attaquant, tout juste trente ans. Ce n'est pas ma nature d'être un leader dans l'âme, mais je vais me forcer et aider les jeunes à évoluer".

Après une saison 2018-2019 compliquée (il joue une poignée de matches en Ligue 2 avec Valenciennes, qui le libère en janvier pour Osmanlispor, club de D2 turc, sans plus de succès), Sloan Privat assure être prêt à renfiler le Jaune et Bleu de chauffe. Le joueur a travaillé "plus de deux mois avec un préparateur" et estime qu'il lui faut "encore une semaine avec un groupe". "Après, je pense que tout ira bien", assure-t-il. Les défenses de Ligue 2 sont prévenues...

Notre entretien:
Sloan Privat de retour au FC Sochaux pour "prendre du plaisir à la maison"

 

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus