• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Frangy-en-Bresse : La coopérative des gauches est l’invitée de la Fête de la rose 2018

La Fête de la rose 2017 à Frangy-en-Bresse, en Saône-et-Loire. / © JC Tardivon/MAXPPP
La Fête de la rose 2017 à Frangy-en-Bresse, en Saône-et-Loire. / © JC Tardivon/MAXPPP

La Fête de la rose a longtemps rythmé la vie politique à gauche, c'était un des rendez-vous de la rentrée de septembre. Mais, depuis l’élection d’Emmanuel Macron, ce rassemblement attire beaucoup moins. 

Par B.L.


Le Parti socialiste ne s’est toujours pas remis de sa déroute aux élections présidentielles de 2017.
La désaffection qui touche la fête de la Rose à Frangy-en-Bresse, en Saône-et-Loire, en témoigne.

Ce rendez-vous politique a été lancé en 1973 par Pierre Joxe, avant d’être repris par Arnaud Montebourg.
Chaque année, la présence d’un invité d’honneur attirait de nombreux élus du PS, des sympathisants, ainsi qu’une foule de journalistes. En 2017, c’est Boris Vallaud, député des Landes et porte-parole du groupe Nouvelle Gauche, qui était la tête d’affiche de ce rassemblement.


Depuis, le désamour pour le Parti socialiste ne s’est pas arrangé.
D’où cet appel de Denis Lamard, président des Amis de la Rose et conseiller régional de Bourgogne Franche-Comté : "Pour que cet événement puisse perdurer dans le temps et qu'il continue de marquer les rentrées politiques françaises nous avons besoin de la mobilisation du plus grand nombre le 26 août prochain", dit-il.

 

 

C'est quoi la coopérative des gauches ?

"Le traditionnel rassemblement de Frangy-en-Bresse peut être un lieu de réflexion et de proposition et nous avons proposé à plusieurs tendances de la gauche de venir débattre et créer une coopérative des gauches", ajoute le président des Amis de la Rose.

Cette coopérative des gauches comprend notamment :

-Valérie Rabault (présidente du groupe Nouvelle gauche à l’Assemblée nationale - PS),
-Régis Juanico (député, Génération-s)
-Emmanuel Maurel (député européen, PS)
-Bastien Faudot (porte-parole du MRC)
-Cécile Untermaier (députée de la 4e circonscription de Saône-et-Loire, PS)
-Jérôme Durain (sénateur de Saône-et-Loire, PS)

 

 

Quel est le programme de la Fête de la rose 2018 ?


Les organisateurs de la Fête de la Rose ont le gouvernement d’Emmanuel Macron dans leur collimateur.

"Hausse du coût de la vie, recul des droits des salariés, acquis sociaux attaqués, pressions sur les retraités modestes, renoncements sur l'écologie, services publics en berne, libertés fondamentales fragilisées, etc etc... Le pouvoir de Macron fait des ravages. Ceux qui n'ont que leur force de travail pour vivre trinquent au nom des promesses fiscales faites aux plus aisés", déclare Denis Lamard. "Face à cela, la gauche doit réagir et se refonder. Elle doit proposer de nouvelles alternatives et retrouver la confiance du peuple."


Des tables rondes seront organisées dimanche 26 août pour débattre des sujets suivants :
•        La riposte des territoires
•        Migrations, austérité, biodiversité : l’Europe dans la tourmente
•        Modèle social français : organisons la résistance


Les organisateurs de la Fête de la Rose ont aussi prévu "des tables rectangulaires pour déguster des poulets de Bresse à la broche, des vins de Bourgogne et du Jura et de la bière locale".



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus