• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grand Dijon : C'est le grand retour des moutons en éco-pâturage !

Les moutons sont à Quétigny, en pâture pour l'entretien de zones de retention d'eau / © FTV
Les moutons sont à Quétigny, en pâture pour l'entretien de zones de retention d'eau / © FTV

Le Grand Dijon déploie ses moutons ! Après l'expérience concluante de 2015 à la Combe à la Serpent, le Grand Dijon veut gérer ses espaces verts en faisant recours à l'éco-pâturage. Une solution écologique pour l'entretien de grands espaces verts.

Par F.L.

Location de troupeau

Le Grand Dijon a fait appel à un prestataire pour la location de deux troupeaux : 78 moutons, 20 chèvres et 2 ânes sont fournis par la société Ecozoone , spécialisée dans l'écopâturage urbain.
5 bassins de rétention seront entretenus de cette manière cette saison : 3 bassins à Quetigny, 1 bassin à Chevigny et un autre à Dijon Mazen-Sully.
Le coût total est de 30 000 euros, pour une présence des troupeaux jusqu'à Octobre.

Dimension ludique

Pour les riverains de l'opération d'écopâturage, c'est un dépaysement total d'avoir en limite de son jardin un troupeau de moutons, qui n'est pas sans rappeler des paysages familiers du Jura ou des Alpes.

Mode d'entretien "doux"

Non seulement le troupeau se charge de consommer les plantes envahissantes et réduit la quantité de végétaux, la tonte de la parcelle s'effectue en déplaçant l'enclos. Mais aussi, les animaux remplacent le traitement des sols par produits phytosanitaires.

Le reportage de Fabienne Acosta et Christophe Gaillard

Intervenants :
  • Amandine Baillé, Bergère du troupeau
  • Michèle, Habitante de Quétigny
  • Stéphanie Modde, Déléguée à l'écologie urbaine
Grand Dijon : Le retour des moutons
Le Grand Dijon renouvelle cet été l'expérimentation de l'éco-patûrage. Le principe : laisser des troupeaux de moutons sur des terrains de rétention d'eau de pluie pour qu'ils stoppent la pousse de l'herbe, et remplacent ainsi les tondeuses manuelles. C'est à Quétigny, où 78 moutons sont installés depuis samedi. Ils doivent permettre aux espaces verts de devenir plus fertiles et moins pollués.




A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus