Gueugnon : l'usine Aperam réduit toujours son activité à cause de la sécheresse

Les conséquences néfastes de la sécheresse se poursuivent. A Gueugnon, en Saône-et-Loire, l'entreprise Aperam, spécialisée dans l'acier inoxydable, réduit toujours l'activité de certaines de ses lignes de production. Il faut dire que c'est une production gourmande en eau.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

On a beau être en automne, la sécheresse fait toujours parler d'elle. En Saône-et-Loire, les mesures de restriction des usages de l'eau seront en vigueur jusqu'à fin octobre.

Cela vaut également pour l'industrie. L'usine Aperam de Gueugnon en consomme beaucoup pour fabriquer 350.000 tonnes d'acier inoxydable chaque année. Une ressource qu'elle pompe en partie dans la rivière Arroux, laquelle s'est retrouvée à sec cet été. Conséquence, Aperam a réduit sa production. Certains salariés ont été mis en chômage partiel.

Pour faire face à ces aléas climatiques qui tendent à se répéter, la direction de l'usine a pris des mesures pour se montrer plus économe en eau. Ainsi, le niveau de pompage dans l'Arroux a été divisé par cinq ces douze dernières années.


Le reportage d'A. Baudrand et A. Borlot avec :
  • Arnaud Dessis, responsable des opérations industrielles Aperam Gueugnon
  • Lionel Martin, directeur du site Aperam Gueugnon