Sécheresse en Bourgogne : l'été 2019 est le 5e plus sec depuis 1958

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

La Bourgogne vient de connaître son 5e été le plus sec après ceux de 1958, 1962, 1964, 1976. Le phénomène, lié à un manque de pluie sur des nappes phréatiques déjà en déficit conjugué à une grosse évaporation en raison des températures caniculaires, semblent s'accélérer ces dernières années. 

Par C.J.

Selon Météo France, l'été météorologique 2019 (du 1er juin au 31 août) est le 5e été le plus sec depuis 1958. En cause, le manque de pluie estivale. Ce déficit pluviométrique s'élève en moyenne à 42% par rapport à la normale 1981-2010. En 1976, le deficit moyen avait atteint 60%.

Alors que les nappes phréatiques ne se sont pas remplies suffisament en automne et en hiver par manque de pluie, les températures caniculaires ont favorisé l'évaporation. Des records ont été enregistrés cette année, explique Marc Philippe, hydrologue à la DREAL :  l'Arroux, le Serein, ont atteint par endroits le débit de zéro litre par seconde. 
 
 Eté 2019Eté le plus sec depuis 1958Eté le plus pluvieux depuis 1958
Bourgogne 5e été le plus sec - déficit de 42% après 1976, 1962, 1958 et 1964Eté 1976
→ déficit de 60%
Eté 1977
→ excédent de 76%
Côte d'Or5e été le plus sec - déficit de
après 1976, 1962, 1958 et 1964
Eté 1976
→ déficit de 65%
Eté 1977
→ excédent de 79%
Nièvre3e été le plus sec - déficit de 58% après 1976 et 1962Eté 1976
→ déficit de 65%
Eté 1977
→ excédent de 63%
Saône-et-Loire16e rang des étés les plus secs - déficit de 22%Eté 1964
→ excédent de 53%
Eté 1977
→ exécedent de 90%
Yonne5e été le plus sec - déficit de 52% après 1976, 1962,1958 et 1964Eté 1976
→ déficit de 65%
Eté 1977
→ exécedent de 69%


2019 est dans le trio de tête des étés les plus secs dans la Nièvre.

La sécheresse a déjà frappé notre région par le passé. L'été 1976 détient toujours le record avec 60% de déficit de pluviométrie.

Les autres étés les plus secs sont ceux de 1958, 1962 ou 1964. Ces épisodes de sécheresse sont anciens. Aujourd'hui, le phénomène semble s'accélerer avec deux événements exceptionnels, deux années de suite. 

Cette situation pose question dans le contexte du changement climatique. Les étés secs vont se succéder sans beaucoup de répit ? 
 
 Eté 2019Eté 2018Eté le plus secNormale 1981/2010
Nevers
(depuis 1946)
81mm
Nombre de jours de pluie : 16
95 mm
Nombre de jours de pluie : 16
Eté 1976 : 47 mm
Nombre de jours de pluie : 11
193 mm
Mâcon
(depuis 1943)
205 mm
Nombre de jours de pluie : 20
148 mm
Nombre de jours de pluie : 19
Eté 2015 : 76 mm
Nombre de jours de pluie : 11
218 mm
Dijon
(depuis 1945)
121 mm 
Nombre de jours de pluie : 18
161 mm
Nombre de jours de pluie : 19
Eté 1976 : 59 mm
Nombre de jours de pluie : 19
194 mm
Auxerre
(depuis 1951)
73 mm
Nombre de jours de pluie : 18
118 mm
Nombre de jours de pluie : 14
Eté 1976 : 65 mm
Nombre de jours de pluie : 8
173mm


La situation est très préoccupante alors que notre mode de vie nous a rendu très gourmand en eau. Il faut savoir qu'un Français consomme 148 litres d'eau par jour.

Reportage : M. Barate - C. Gaillard
Graphiste : C. Fouquin
Montage : P. Jouannin
Avec  
Marc Philippe : chef de service hydrologie de la DREAL Bourgogne-Franche-Comté

Sur le même sujet

Les + Lus