• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Haute-Saône : la Protection civile forme aux premiers secours pour les chiens

© Protection civile
© Protection civile

Une formation aux premiers secours canins est proposée par la Protection civile de Haute-Saône. Pendant une journée, les propriétaires de chiens apprennent à prodiguer les bons soins pour secourir leur animal. 

Par Fatima Larbi

En Haute Saône, la Protection civile dispose depuis janvier 2013 d'une équipe cynotechnique, habilitée à rechercher des personnes disparues ou ensevelies. Après deux ans d’attente et de formations, Renzo Zanchetta, président de la Protection civile voit enfin son rêve se réaliser.

Forte de son expérience avec ses chiens de secours, qui nécessitent beaucoup d'attention, la Protection civile de Haute-Saône se lance rapidement dans une activité parallèle : elle forme les maîtres de chiens au secourisme canin. Cette équipe, composée d'un coordonnateur, d'un maître-chien et de deux assistants canins, propose depuis 2013 un enseignement peu répandu dans la région.

Sa particularité est que chaque propriétaire de chien vient avec son animal et s’entraîne avec lui.  Pendant une journée, une dizaine de stagiaires alternent exercices pratiques et apprentissage théorique. Aucun risque de bagarre entre les chiens, car tout est fait pour qu'ils ne se croisent pas. 
© Protection civile
© Protection civile

C’est Nathalie Zanchetta, maître-chien, qui anime ces stages dans les locaux de la Protection civile de Haute Saône, à Vaivre-et-Montoille. Comme pour secourir les humains, il faut avoir le bon geste et les bons réflexes pour secourir efficacement un chien.  

Franck Ménestret et sa chienne Muffin se sont prêtés au jeu au cours de l’émission Ensemble c’est mieux du lundi 1er avril 2019.
la protection civile de haute-Saône propose des formations au secourisme canin

Pour l’exercice, Muffin est censée avoir un problème à la patte avant droite. Elle a du mal à la poser au sol et boite. Elle a l’air de souffrir. Que faire ?

Nathalie explique à son maître comment il doit procéder. Avant toute chose, il faut sécuriser la situation et éviter la morsure en muselant l’animal avec un lien.

Même le chien le plus docile, soumis à un stress ou à la douleur, peut mordre. Il faut donc éviter de prendre ce risque. Nathalie Zanchetta


Une fois le chien maintenu et rassuré, le maître peut commencer à rechercher le problème et prodiguer les gestes de premiers de secours.
© France 3
© France 3
Au cours de ces formations, les nombreux exercices pratiques apprennent à bien réagir face à une brulûre, une hémorragie, une détresse respiratoire… Les maîtres s'exercent sur leurs fidèles compagnons : bandage, attelle, pansements. Ils sont aussi être formés à l’assistance respiratoire et au massage cardiaque, en utilisant un chien factice.

De même que la formation au secourisme ne transforme pas en médecin, pas question de se prendre pour un vétérinaire. Ici, les maîtres viennent avant tout pour se rassurer.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Saône-et-Loire : visite au coeur du village utopique et écologique Éotopia

Les + Lus