Désertification des centres-villes : Gray refuse la fatalité

Magasins fermés, clients aux abonnés absents : à Gray, en Haute-Saône, le centre ville se vide peu à peu, malgré des travaux de rénovation et d’embellissement. Pour lutter contre cette désertification, une nouvelle génération de commerçants a décidé de reprendre les choses en main.

A Gray, de nombreuses boutiques ont fermé leurs portes ces 4 dernières années.
A Gray, de nombreuses boutiques ont fermé leurs portes ces 4 dernières années.
Comme beaucoup de petites villes dans la région, Gray, 6000 habitants, souffre depuis plusieurs années d’un désamour pour son centre-ville.
Outre la concurrence des zones commerciales, la commune est à mi chemin de Besançon et de Dijon, ce qui n’arrange pas les affaires de ses commerçants.
Depuis 4 ans, beaucoup ont mis la clé sous la porte et les locaux disponibles sont légion.
Paradoxe de cette situation, une nouvelle génération de commerçants a fait son apparition, bien décidée à reconquérir le cœur des clients en se démarquant des marques et des franchises. Son crédo : des produits de qualité et des pièces uniques, pas forcément hors de prix.





 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie