Tour de France: à l'issue d'un scénario fou, le maillot jaune change d'épaules en haut de la Planche des Belles Filles

Le Slovène Pogacar, dauphin de son compatriote Roglic avant le départ du contre-la-montre entre Lure et la Planche des Belles Filles, a contre toute attente renversé le maillot jaune en escaladant à une vitesse stratosphérique la montée finale. Thibaut Pinot a profité d'un bain de foule à Mélisey.

Tadej Pogacar a remporté le contre-la-montre de la Planche des Belles Filles et gagné le maillot jaune.
Tadej Pogacar a remporté le contre-la-montre de la Planche des Belles Filles et gagné le maillot jaune. © Marco BERTORELLO / AFP / POOL
C'était l'image marquante de ce contre-la-montre entre Lure et la Planche des Belles Filles en Haute-Saône : le passage de l'enfant du coin Thibaut Pinot dans son village de Mélisey où une foule monstre saluait son passage d'une sourde et émouvante clameur. Tant pis si le leader de la Groupama-FDJ était déjà pointé à 1'03" de Rémi Cavagna au premier temps intermédiaire, le plaisir était de voir Thibaut Pinot dévaler devant ses fans. Après avoir bataillé pendant trois semaines avec les séquelles d'une violente chute à Nice et traîné sa peine loin des meilleurs, il avait enfin le droit à sa tranche de bonheur. Combatif dans la montée finale de la Planche, le grimpeur franc-comtois s'emparait même du belle sixième place provisoire à l'issue de son effort. 
 


Cavagna longtemps en tête 

Chez les costauds qui se disputaient la victoire d'étape, c'est l'Auvergnat Rémi Cavagna qui signait le premier temps de référence en bouclant le parcours en 57 minutes et 54 secondes. Le reste de la meute était repoussé très loin par le coup de force du coureur de la Quick-Step qui avait déjà fait le spectacle dans l'étape jurassienne entre Bourg-en-Bresse et Champagnole la veille en s'échappant un long moment en solitaire. Il fallait attendre le passage des premiers coureurs du classement général pour voir le chrono de Cavagna enfin battu. En retard aux premiers pointages sur la partie plane, le Belge Wout Van Aert signait d'abord une époustouflante ascension de la Planche pour finalement prendre la tête devant le Français sur la ligne d'arrivée. 

Derrière on surveillait la lutte pour le maillot jaune. Le plus jeune des deux Slovènes, Tadej Pogacar, mettait la pression d'emblée sur le leader de l'épreuve Primoz Roglic en le devançant de 13 secondes au premier pointage intermédiaire. Il restait alors 46 secondes à combler à Pogacar pour renverser le roi du trône. Au fil des minutes, le maillot blanc du Tour de France grignotait seconde par seconde son retard sur le maillot jaune et cette montée vers la Planche des Belles Filles se transformait en un scénario à perdre haleine. 
 


La Planche des Belles Filles dans la légende

Dans les pentes les plus fortes, Pogacar appuyait encore un peu plus fort sur les pédales et sa puissance jetait une cruelle comparaison sur l'allure de Roglic qui semblait mouliner dans le vide. À 3,9 kilomètres de l'arrivée, Pogacar passait finalement devant au chronomètre virtuel et filait vers la victoire d'étape et le maillot jaune. Roglic explosait complètement dans les derniers lacets et lâchait finalement 1 minute 56 secondes sur son rival sur la ligne d'arrivée. 

C'est Primoz Roglic qui est tombé du ravin de la Planche. La petite station de ski des Vosges est un peu plus entrée dans la légende des sommets légendaires du Tour avec ce dénouement ébouriffant. Pour la cinquième fois en cinq arrivées en haut du sommet vosgien, le maillot jaune change d'épaules.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport thibaut pinot