Cet article date de plus de 8 ans

Ronchamp : "Dépoussiérer" l'accueil des visiteurs de la Chapelle de Le Corbusier

C'est l'association "Oeuvre Notre Dame-du-haut " qui a demandé à Renzo Piano de lui construire un nouvel accueil pour les visiteurs. L'AONDH souhaitait une Porterie digne de la Chapelle Le Corbusier. Maintenant, l'objectif est de dynamiser l'accueil.
La Porterie : le nouvel accueil des visiteurs de la Chapelle de Ronchamp conçu par Renzo Piano
La Porterie : le nouvel accueil des visiteurs de la Chapelle de Ronchamp conçu par Renzo Piano © Laurent Brocard
Nouveaux murs, nouvelle ambition. L'association propriétaire de la Chapelle vient de recruter Lucile Herwet pour développer et renouveler l'accueil du public.Cette professionnelle du tourisme vient du Domaine de Chantilly où elle s'occupait de la partie événementielle. "Ce qui m'a intéressée, c'est le projet Piano" explique la jeune femme. Effectivement, tout est à imaginer ! Lucile Herwet a présenté un projet d'action en septembre dernier. Il s'agit de développer le tourisme d'affaires, celui des groupes et des individuels sans pour autant dénaturer ce lieu de  "Silence, prière, paix et de joie intérieure" voulu par Le Corbusier.
L'idée est d'améliorer la qualité des visites en diversifiant les langues des audioguides et surtout en proposant des visites guidées inclus dans le prix du billet. Pour cela, la jeune directrice fera appel à des jeunes guides-conférenciers stagiaires.
Des projets culturels comme des animations autour de concerts de musique classique, sont également envisagés pour l'été prochain. 
Actuellement 80 000 visiteurs se rendent sur le site, 60% sont des étrangers et beaucoup viennent de très loin. Les Coréens sont trés nombreux et ils empruntent la ligne de train Paris-Belfort avec son arrêt à Ronchamp. C'est une des raisons de maintien de cette ligne.. 
La chapelle de Le Corbusier, considérée comme son chef d'oeuvre, est un atout pour la région et le département de Haute-Saône. L'oratoire des clarisses, leur monastère et la Porterie signés Renzo Piano sont de nouvelles raisons de venir sur la colline de  Bourlémont. Lucile Herwet rêve même à plus long terme d'un partenariat avec deux temples de la culture et de l'architecture des environs de Bâle :  la Fondation Beyeler conçue également par Renzo Piano et la fondation Vitra (Les meubles du monastère viennent de ce prestigieux fabricant). Un triangle d'or. France 3 Franche-Comté diffuse samedi 20 octobre à 15h20 le documentaire "Les clarisses de Ronchamp, un risque pour la vie"C’est une histoire incroyable... Les soeurs clarisses de Besançon ont tout quitté pour vivre une aventure humaine et spirituelle.
Elles ont vendu leur monastère de Besançon pour fonder unefraternité internationale au pied de la chapelle de Ronchamp, chef d’oeuvre de Le Corbusier. Et c’est Renzo Piano, un autre illustre architecte, qui leur a dessiné ce couvent du XXIe siècle. France 3 Franche-Comté a suivi pendant cinq ans cette rencontre a priori improbable entre une star de l’architecture et des soeurs ayant fait voeu de pauvreté. Ces femmes sont pour la plupart très âgées et elles vont expérimenter une nouvelle forme de vie contemplative. Un «risque pour la vie» pris pour les générations futures de clarisses.

Avant-première de ce film ouverte à tous et gratuite le mercredi 17 octobre à 20 heures à la salle des fêtes de Ronchamp.

D'autres informations sur ces cinq années de reportages et de tournage sur le site "Les lumières de Ronchamp"
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture patrimoine