205 Africa Raid : galères et moments de partage au programme

Les difficiles pistes du 205 Africa Raid / © 205 Africa Raid / Lurodakar
Les difficiles pistes du 205 Africa Raid / © 205 Africa Raid / Lurodakar

Du 19 au 28 octobre 2019, 66 équipages prendront la route à bord de leurs 205 pour la 16ème édition du 205 Africa Raid. Une vingtaine d'équipages de la région seront au départ. Et même si l'aventure n'est pas une course de vitesse, rien ne sera facile.

Par Franck Menestret

Pas si facile

Si le plaisir et la découverte restent les maîtres mots, le 205 Africa Raid n’est pas non plus un jeu d’enfant. Chaque matin, pendant plus de 8 jours, les équipages seront réveillés à 6h pour un départ groupé à 7 heures.
Suivra une journée complète à bord des voitures. Près de 10 heures chaque jour ; certes avec des arrêts, des rencontres, des « pauses touristiques », mais aussi avec d’incontournables pépins mécaniques et incidents de parcours.
Dans le désert les erreurs de navigation gênèrent souvent beaucoup de stress pour l’équipage tandis que le « tanquage » (voiture bloquée au sommet d’une dune de sable) ou l’accident font perdre énormément de temps aux concurrents.

Le retour au bivouac est prévu à partir de 17 heures pour les plus rapides, après la tombée de la nuit pour les autres. Et pas facile de bien récupérer car dès l’arrivée au bivouac, place à la révision des voitures… Soufflage des filtres à air pour éliminer le sable et vidange quand tout va bien, mécanique tard dans la nuit pour ceux qui auront fait de la casse. Puis dîner autour du feu de camp, installation et montage des tentes. Les nuits seront courtes et pas toujours très confortables.
 
Dans les tentes situées un peu en retrait au loin, le confort des concurrents est spartiate ! / © 205 Africa Raid / lurodakar
Dans les tentes situées un peu en retrait au loin, le confort des concurrents est spartiate ! / © 205 Africa Raid / lurodakar
 

Du sable, encore du sable


Pour cette édition, les organisateurs ont promis du sable, beaucoup de sable. Trois étapes au moins plongeront les concurrents dans un univers jamais foulé jusque là par des voitures d’usine à deux roues motrices.
Il y a donc fort à parier que les grilles de désensablage, les pelles à main et les anneaux de remorquage seront très sollicités. Malheur à ceux qui n’oseront pas dégonfler suffisamment leurs pneus pour franchir plus facilement quelques-unes des dunes les plus hautes du Maroc.
Paysages magnifiques, que les concurrents n'ont pas le temps de contempler trop longtemps... / © 205 Africa Raid / Lurodakar
Paysages magnifiques, que les concurrents n'ont pas le temps de contempler trop longtemps... / © 205 Africa Raid / Lurodakar


Des pauses... aussi !  


Au-delà du plaisir de la navigation et de la conduite comme sur le Dakar, les concurrents vivent sur le 205 Africa-Raid des moments d’une rare intensité. Lors de chaque édition, des équipages attachants sont au départ. Des binômes où aucune place ne sera laissée au hasard : des copains, des couples, des duos père-fils et aussi des équipages exclusivement féminins. Une occasion originale de se rapprocher les uns des autres, de surmonter des moments de tension, des galères ou au contraire  de partager des instants de plaisir. Mais l’aventure humaine ne s’arrête pas là.

Organisé en territoire africain et particulièrement au Maroc, le 205 Africa-Raid est aussi l’occasion pour les équipages de concilier l’agréable et l’utile. A bord de leurs voitures au départ de Lure le 19 octobre, ceux qui le désirent pourront embarquer jusqu’à 50 kilos de vêtements, livres ou matériel médical, à destination des écoles et hôpitaux marocains. De quoi donner à certaines étapes, une saveur toute particulière, un goût de partage et d’attention. Des étapes où les conversations du soir porteront davantage sur les rires des enfants que sur les  performances des mécaniques.

 

Cette 16ème édition sera suivie de près par une équipe de France 3 qui fera le déplacement. Chaque soir (si réseau 3/4G satisfaisant au bivouac), notre équipe ( Franck Menestret, Philippe Arbez et Karl Monnin) proposera un compte-rendu d’environ 7 minutes sur l’étape du jour. « Le journal du raid » sera mis en ligne chaque jour sur la page Facebook de France 3 Bourgogne Franche-Comté entre 20h30 et 21h.

Sur le site internet de France3 Franche-Comté vous pourrez retrouver chaque jour le « live » de la journée, avec les photos, vidéos et textes envoyés par notre équipe.

Sur une carte, vous pourrez aussi, en temps réel suivre la progression de tous les équipages et de l’équipe France 3 grâce à la géolocalisation de l’ensemble des véhicules.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus