Cet article date de plus de 3 ans

Bloquage des prisons : Vesoul se joint au mouvement

Les surveillants de la prison de Vesoul ont rejoint le mouvement de contestation, ce jeudi 25 janvier. 
En ligne devant la maison d'arrêt de Vesoul, une quinzaine de surveillants a manifesté son soutien à son collègue agressé dans le Nord-pas-de-Calais. 

Écartés par la police, les surveillants étaient là pour dénoncer "le laxisme de l'administration pénitentiaire vis-à-vis de la sécurité des agents", dixit Eric Mattinger, de l'intersyndicale Maison d'arrêt de Vesoul. "Vu les propositions que nous a fait la ministre récemment, nous sommes fort mécontents. Ces propositions n'aboutiront à rien, pour nous, en tout cas pour l'instant.


Parmi toutes leurs revendications, les syndicats demandent l'abrogation de l'article 57, qui permet de fouiller les prisonniers afin de vérifier qu'ils n'aient rien d'interdit sur eux. Ce jeudi, l'accès au parloir a été ralenti. L'intersyndicale attend les résultats des nouvelles négociations avec le ministère pour savoir si elle donne suite ou non à ce mouvement. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société