Pour lutter contre le harcèlement scolaire, des cours d'empathie sont proposés dans une école de la Haute-Saône

Depuis la rentrée 2023, à l'école de Pesmes (Haute-Saône), les élèves apprennent l'empathie à travers des cours proposés par des professeurs. L'objectif est clair : lutter contre le harcèlement et mieux comprendre l'autre.

Dans l'école rurale de Pesmes, c'est un cours pas comme les autres auquel on assiste. Une des deux enseignantes pose une question "que peut ressentir quelqu'un qui arrive dans un endroit où il ne connaît personne ?". Les élèves de CM1 et de CM2 ont seulement quelques minutes pour réfléchir et rendre leur copie mais contrairement aux autres matières, il n'y a pas de mauvaises réponses."La première chose, c'est de donner la parole aux enfants pour qu'ils se rendent compte que leur parole est valable autant que celle d'un autre, et même celle d'un adulte. Ensuite on les amène à essayer de comprendre ce que ressent l'autre. C'est un atelier de réflexion sur la condition humaine", explique Nathalie Viégas, enseignante spécialisée.

Les professeurs lisent alors les différentes réponses posées sur du papier : "Elle va avoir peur et elle sera timide", "l'envie de se faire des amis est souvent dans ses pensées" ou encore "Il doit avoir peur car c'est nouveau pour lui".

Pour un meilleur climat dans les classes

Depuis la rentrée de septembre 2023, toutes les classes ont eu le droit à ces leçons de vivre ensemble. L'idée de ces ateliers a émergé car l'école de Pesmes souhaitait trouver des modalités d'intervention qui permettaient de travailler le mieux vivre ensemble. Les professeurs veulent que les élèves soient capables d'écouter les messages de chacun, en silence, de manière attentive et sans aucun jugement. Des compétences qui peuvent vraiment permettre d'installer un meilleur climat dans les classes et lutter contre les violences scolaires."L'empathie, c'est quand quelqu'un ressent ce que ressent l'autre", confie l'un des élèves. "Si moi je fais du mal à quelqu'un, je me mets à sa place et comme ça, on sait que ce n’est pas bien", raconte une autre.

Jusqu'à maintenant, cette école a été épargnée par les violences scolaires mais il n'est pas question de faire l'impasse sur la prévention.

"Le harcèlement existe et peut survenir par la suite au collège. C'est important d'agir dès maintenant pour éviter toutes les situations qui pourraient s'aggraver à l'avenir"

Estelle Ménigoz

professeure des écoles

Les cours d'empathie ont déjà montré leur efficacité. En Finlande notamment, ils auraient permis de réduire de 73% les cas de harcèlement à l'école.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité