VIDEO. « Dali, insoumis », une centaine d’œuvres de l’artiste espagnol à découvrir à Gray en Haute-Saône

La ville de Gray en Haute-Saône, propriétaire du musée Baron-Martin, a réussi à monter une exposition regroupant des œuvres de Salvador Dali. À découvrir jusqu'en octobre 2023.

Reportage  F. Buridant, A.Laroche et S. Rethoré avec Pierre Brossard, guide au musée, Brigitte Olivier, conservatrice du musée Baron Martin et Christophe Laurençot, maire (DVD) de Gray.

La ville de Gray accueille dans son musée les œuvres du très célèbre artiste Catalan, originaire de Figueres (Espagne). Salvador Dali (1904-1989), peintre, sculpteur, écrivain, décrit comme provocateur, adulé, et controversé, est au cœur d’une exposition temporaire du musée Baron-Martin du 10 juin au 15 octobre 2023.

Une collection privée

« L’année dernière, la proposition nous a été faite par des grands collectionneurs de Dali de pouvoir présenter une exposition autour de celui-ci. Les relations ont été extrêmement aisées, et nous avons pu choisir au sein de cette collection les pièces que nous souhaitions présenter », indique Brigitte Olivier, conservatrice du musée. Les collectionneurs à l’origine de ce prêt ont un lien avec la Haute-Saône. Ils auraient par ailleurs déjà travaillé avec le musée Baron-Martin, il y a une vingtaine d’années. « J’ai toujours considéré que les territoires ruraux bénéficiaient des mêmes droits culturels que les grandes villes. Nous avons déjà eu l’occasion de présenter Yann Arthus Bertrand ou Titouan Lamazou », précise la conservatrice.

Gray, ville culturelle

Interrogé sur cette exposition, le maire de Gray, Christophe Laurençot (DVD), évoque « une culture accessible à tous, pour tous ». Les billets d’entrée du musée ne dépassent pas les 6,50 euros. « C’est une exposition de renommée nationale, voire internationale. Gray est une ville culturelle, d’ailleurs au niveau régional, on aimerait monter crescendo », poursuit l’élu.

Bronzes et pâte de verre

Parmi les pièces du peintre surréaliste exposées au musée, il sera possible d’observer gouaches, bronzes, pâtes de verre, tapisseries… « On a cherché à illustrer ses origines, avec la série Carmen. On a aussi la chance de pouvoir illustrer des thématiques majeures comme les chevaux sous des formes très différentes », explique la conservatrice. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité