Hôpital de Haute Côte-d'Or : l'ARS présente son plan de retour à l'équilibre

L'entrée de l'hôpital d'Alise-Ste-Reine (21)
L'entrée de l'hôpital d'Alise-Ste-Reine (21)

L'Agence régionale de santé a publié le 11 juin 2018, les mesures qui doivent permettre le retour à l’équilibre financier de l'hôpital de la Haute Côte-d’Or. Il s'agit notamment de réorganiser la prise en charge des personnes âgées entre les différents établissements.

Par C.R.

Le centre hospitalier de Haute Côte-d'Or regroupe cinq établissements : Vitteaux, Alise-Sainte-Reine, Saulieu, Châtillon et Montbard. Une structure qui perd de l'argent. Un plan de retour à l'équilibre financier a été élaboré par l'Agence régionale de santé.

On en connaît désormais le détail : il s'agit, selon l'ARS, "de proposer une offre renouvelée à l’échelle de son territoire, notamment en faveur des personnes âgées."

Dans un communiqué publié le 11 juin 2018, l'ARS précise que "le Département de la Côte-d'Or est suffisamment doté en places d'EHPAD, notamment sur la Haute Côte-d'Or et que l'état de santé des résidents tant en USLD (unité de soins de longue durée) qu'en EHPAD sur la Haute Côte-d'Or nécessite le maintien d'une USLD sur ce secteur."

Mais pas à Alise-Sainte-Reine, où deux manifestations avaient eu lieu en 2017 pour refuser la fermeture de cette unité.

 

 

► Les mesures annoncées par l'ARS

Voici le détail de l'organisation annoncée par l'ARS dans son communiqué :

"Sur le site d’Alise-Sainte-Reine, les conditions d’accueil et d’hébergement des résidents de l’EHPAD et du foyer d’accueil médicalisé (FAM) seront améliorées. Les locaux seront sécurisés, modernisés et humanisés.

Un pôle d’activité et de soins adaptés (PASA) et deux unités protégées spécifiques, l’une Alzheimer, l’autre dédiée à l’accompagnement de troubles psychiatriques, seront inaugurés à l’automne.

Sur le site de Vitteaux, une unité d’hébergement renforcée (UHR) de 12 places permettra de prendre en charge des résidents souffrant de troubles du comportement sévères et des résidents en situation de crise, à partir de septembre prochain.

Sur le site de Saulieu, la construction d’un nouvel EHPAD d’une capacité d’hébergement de plus de 90 lits est prévue, incluant 30 places actuellement implantées à Montbard, où sera réinstallée une unité de soins de longue durée (USLD).

Dans l’attente de cette construction, le centre hospitalier procède à des travaux d’humanisation pour dédoubler les chambres et déploie un projet d’unité pour personnes atteintes de troubles neuro-dégénératifs en lieu et place de l’actuelle unité de soins de longue durée, en intégrant une formation spécifique du personnel. Echéances : fin 2018-début 2019.

Le site de Montbard disposera donc, dès l’ouverture du nouvel EHPAD de Saulieu, d’une nouvelle USLD qui sera adossée aux services de médecine, de SSR gériatrique (soins de suite et de réadaptation) et de l’hôpital de jour, ce qui permettra de compléter la filière gériatrique offerte par ce site.

Entre Saulieu et Montbard, il s'agit ainsi d'une nouvelle répartition des lits. A Saulieu, les 30 lits d'USLD, repositionnés auprès du service de médecine à Montbard, sont remplacés par 30 lits d'EHPAD actuellement implantés à Montbard. 

Enfin, 5 places de services et de soins infirmiers à domicile (SSIAD) supplémentaires seront créées dès 2018 pour répondre aux attentes d’accompagnement à domicile."

► En 2017, inquiétude et mobilisation

L'ARS réorganise donc l'offre de soins et d'accueil des personnes âgées sur ce territoire. Reste à savoir si ces dispositions satisferont les élus et les personnels des établissements concernés, qui ont manifesté leur inquiétude par deux fois en 2017 devant l'hôpital d'Alise-Sainte-Reine. L'USLD sera bien fermée, mais remplacée par d'autres structures. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus