Les hôpitaux de Haute-Saône deviennent des lieux de santé sans tabac

Bannie à l’intérieur des hôpitaux (c’est la loi !), dorénavant la cigarette est interdite à l’extérieur des établissements de Vesoul, Lure et Luxeuil. Ils adhérent ainsi à une démarche initiée il y a deux ans au centre hospitalier de Gray.

Image d'illustration
Image d'illustration © H. KIELVASSEUR - Maxppp

« C’est inscrit dans notre règlement intérieur ! » se félicite Alexandra Gavoille, chargée de communication au sein du Groupe Hospitalier de Haute-Saône (GH70). En effet, depuis le 1er janvier 2020, la cigarette est totalement bannie aux abords directs et à l’extérieur des bâtiments des hôpitaux de Vesoul, Lure et Luxeuil. « Nous misons beaucoup sur les actions de communication, d’ailleurs des affiches seront placardées un peu partout mais nous comptons aussi beaucoup sur la volonté des personnes pour arrêter de fumer. L’objectif est de sortir le tabagisme de l’hôpital » poursuit Alexandra Gavoille.


Patients, visiteurs et professionnels

Aucun traitement de faveur ! Tout le monde est concerné par cette interdiction. « Nous allons accompagner les professionnels avec des traitements de substitutions pour leur permettre de tenir toute une journée sans fumer en leur proposant des patchs, des gommes ou des pastilles. Nos patients et leurs familles, bénéficieront eux d’un traitement de substitutions nicotinique ».


La première expérience menée à Hôpital de Gray

Cette démarche a été initiée il y a deux ans à l’hôpital de Gray. Depuis le 1er janvier 2020, le Groupe Hospitalier de Haute-Saône (GH70), qui regroupe les hôpitaux de Lure, Vesoul, Luxeuil ainsi que sept Ehpad, ont rejoint le centre hospitalier du Val-de-Saône qui comprend l’hôpital de Gray et 5 Ehpad, pour ne faire qu’un seul groupe hospitalier. C’est en s’unissant avec Gray, que les autres centres hospitaliers de Haute-Saône ont adhéré à cette initiative de « lieux de santé sans tabac ».
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tabagisme santé société cancer social