Hubert-Félix Thiéfaine débute sa tournée à Dijon, où un Zénith complet l'attend

© Damien Rabeisen
© Damien Rabeisen

Hubert-Félix Thiéfaine célèbre 40 années de carrière discographique : il débute une mini-tournée à Dijon, où le Zénith affiche complet ce 10 novembre 2018.

Par C.R./AFP

Plus de deux heures de concert à Paris

"HFT" était vendredi 9 novembre à l'Accorhotels Arena de Paris, où il a fait les choses en grand : une dizaine de musiciens pour plus de 2h30 de concert. Sans nouvel album à défendre, Thiéfaine a pioché dans sa discographie riche de 17 albums studio. Décidé à faire plaisir aux fans de la première heure, il a puisé largement dans les trois premiers, parus entre 1978 et 1980.

Veste noire, cheveux en bataille et voix impeccable, le chanteur jurassien semble beaucoup s'amuser à remettre au goût du jour quelques pépites folk-rock aux textes surréalistes comme "L'Ascenseur de 22h43", "La Vierge au Dodge 51", "Enfermé dans les cabinets (avecla fille mineure des 80 chasseurs)" ou la déjantée "L'Agence des amants de madame Müller".   
 

40 ans de chansons

La grande palette musicale du soir autorise des arrangements riches dont profitent aussi "Les dingues et les paumés", où se répondent les cordes et des larsens venus de la guitare électrique de son fils Lucas, qui l'accompagne en tournée depuis quelques années. 

La musique prend d'autant plus de place que la scénographie, elle, reste sobre : des tapis au sol, un corbeau noir esquissé en fond de scène, pas de lumières tapageuses. La scène accueille aussi un canapé où Thiéfaine père et fils se posent ensemble pour la jolie "Un automne à Tanger". 
 

Les "tubes" du poète rock, ceux que son public composé de fidèles reconnaît dès les premières notes, sont aussi de la partie:
"Lorelei Sebasto Cha", "Je t'en remets au vent", "Sweet Amanite Phalloide Queen", "Alligators 427"...
Ou encore la plus récente "Ruelle des morts", tirée de l'album "Suppléments de mensonge", celui de la reconnaissance tardive, qui lui a valu en 2012 ses deux premières Victoires de la musique.
Et puis évidemment "La fille du coupeur de joints", traditionnelle coda des concerts de Thiéfaine.
 

Une mini-tournée 

"Merci pour toutes ces années, pour votre fidélité, vous êtes cools...", conclut le chanteur de 70 ans, qui poursuit jusqu'au 18 novembre cette petite tournée "commémorative" (Lyon, Toulouse, Clermont, Montpellier).

Reportage avant le concert à Dijon : Sylvain Bouillot et Rodolphe Augier

Avec : Hubert-Félix Thiéfaine
Images : Morgane Production / Sony Music  

 
Rencontre avec HFT

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus