Hubert, mal-voyant, achève le pèlerinage de Compostelle après 1 800 kilomètres de marche

Hubert Léglise, 83 ans et mal-voyant, a réussi son pari. Parti de Dracy-le-Fort en Saône-et-Loire en mai, il vient de boucler le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Une promesse qu'il avait faite à son épouse aujourd'hui décédée.
L'arrivée d'Hubert Léglise à Compostelle, le 15 août 2018.
L'arrivée d'Hubert Léglise à Compostelle, le 15 août 2018. © Facebook Compostelle, la promesse d'Hubert.
Hubert Léglise est non-voyant. Il a quitté Dracy-le-Fort en Saône-et-Loire le 1er mai dernier pour réaliser le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

C'est vers midi ce jeudi 15 août que l'octogénaire a bouclé ses 1 800 kilomètres de marche et rallié la cathédrale avec ses accompagnants, pile à l'heure pour la messe. Ce parcours était une promesse faite à son épouse au moment de son décès. À sa sortie de l'office, il a partagé son expérience via internet avec ses amis réunis à Dracy-le-Fort.
 
Hubert, mal-voyant, achève le pèlerinage de Compostelle après 1 800 kilomètres de marche ©France 3 Bourgogne

"Il n'y a jamais eu de moment de doute, jamais de moment de fatigue. Ça a été des douleurs, le plus difficile ça a été peut-être l'arrivée. De toute façon je ne suis pas fier d'être allé au bout. Ma promesse, c'était d'être prêt à partir pour le 1er mai", confie Hubert Léglise. "Tout le reste, c'était du bonus. Du bonus qui m'a apporté du bonheur grâce à tous les gens qui m'ont accompagné".

Du bonheur, Hubert en aura surtout donné à ses supporters qui attendent maintenant de pouvoir le fêter.
  
© France 3
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
exploit société religion