• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

IMAGES. Visite d'Emmanuel Macron à Ornans : ces 8 moments qu'il faut retenir

Emmanuel Macron était ce lundi 10 juin 2019 à Ornans dans le cadre des commémorations du bicentenaire de la naissance du peintre Gustave Courbet. / © Sébastien Bozon - AFP
Emmanuel Macron était ce lundi 10 juin 2019 à Ornans dans le cadre des commémorations du bicentenaire de la naissance du peintre Gustave Courbet. / © Sébastien Bozon - AFP

Le Président de la République est venu ce lundi 10 juin 2019 rendre hommage au peintre Gustave Courbet dont on fête aujourd'hui le 200e anniversaire de sa naissance. Badauds, gilets jaunes, lapsus... discours... retour sur cette visite présidentielle dans le Doubs. 

Par Sophie Courageot avec Thibaut Martinez-Delcayrou

La lapsus du jour, Gaston au lieu de Gustave

Lors de son discours, Emmanuel Macron a commis une petite erreur, appellant un instant Gustave Courbet par un autre prénom, celui de Gaston. Une gaffe très vite repérée par salle ornanaise. Le président a rectifié avec le sourire !


Des amendes pour plusieurs gilets jaunes venus manifester

Selon Frédéric Vuillaume, syndicaliste FO et figure bien connue du mouvement des gilets jaunes à Besançon, lui et 4 personnes ont été contrôlées alors qu'elles se trouvaient proche du musée Courbet. "On nous a infligé des amendes de 135 euros pour interdiction de manifester, des amendes que nous avons refusé de signer et que nous contesterons" dit-il. Les gilets jaunes ont été reconduits hors du périmètre où devait se trouver un peu plus tard le président de la République. 
La Préfecture du Doubs explique qu'un périmètre de protection autour du musée était signalé. Les 5 personnes ont été verbalisées pour attroupements explique la préfecture. 8 autres personnes ont été l'objet de contrôles d'identité indique la préfecture du Doubs. 


L'interpellation de Eric Gervais 

Un autre gilet jaune d'Ornans a lui été interpellé pour contrôle d'identité alors qu'il avait déployé un drapeau comtois en face du musée Courbet. Un drapeau que le président de la République aurait pu apercevoir depuis la galerie vitrée du musée. 
L'homme qui ne revendique pas du tout comme leader des gilets jaunes a été reconduit en voiture par les forces de l'ordre au niveau de l'usine Alstom. Puis il a été prié une nouvelle de fois de quitter le territoire de la commune nous explique-t-il alors qu'il était regroupé avec d'autres musiciens au niveau du magasin Dekra à l'entrée d'Ornans. 


Un nouvel hommage au résistant bisontin Henri Fertet

Le président de la République a de nouveau fait référence au résistant de Besançon Henri Fertet. Fils d'instituteur, élève de seconde à Besançon, Henri Fertet a été arrêté en 1943 chez ses parents puis exécuté le 26 septembre 1943, avec 15 de ses 23 co-inculpés. Après 87 jours d'emprisonnement et de torture, il écrit à ses parents une lettre dont Emmanuel Macron a lu un extrait lors des commémorations du 75e anniversaire du débarquement.
"La culture c'est ce qui permet à un certain moment où l'histoire sonne d'avoir un destin et de sortir de l'anecdote". "La culture c'est ce qui sauve... Henri Fertet ce qui lui manquait en captivité ce n'était pas les rations, mais les livres et l'amour des siens. Il se rappelait ce qui est essentiel, la culture" a déclaré le président devant un parterre de 400 personnes réunies pour écouter son discours. 


Certains habitants priés d'aller voir plus loin

 Emmanuel Macron n'était pas encore arrivé. Les forces de l'ordre limitent les attroupements au centre ville. 


Le salut d'Emmanuel Macron aux curieux

Certains sont contents d'avoir aperçu le président. Même si l'attente s'est faite sous la pluie, au bord de la Loue qu'aimait Courbet.  


Les commerçants à l'arrêt 

 Un lundi de Pentecôte pas forcément bon pour le chiffre d'affaires. En plus de la météo, ce patron de bar restaurant n'a pas vu grand monde comme client ce jour de visite officielle. 


Plus de 450 forces de l'ordre dans Ornans 

 Un vaste dispositif avait été déployé autour du musée, et autour du restaurant "Le Courbet" où Emmanuel Macron s'est rendu ensuite pour déjeuner. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sacquenay et Chazeuil : neuf éoliennes rejoignent un parc bourguignon déjà riche

Les + Lus