Industrie : pourquoi le fabricant de tubes Vallourec est en chute à la Bourse ?

L'action du fabricant de tubes sans soudures Vallourec, qui est né en Bourgogne, s'est enfoncée de près de 7% 2015 à la Bourse de Paris mardi matin 10 novembre. Une chute provoquée par les pertes du groupe au 3e trimestre et des perspectives sombres pour l'ensemble de l'année.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

A 09h34 (08H34 GMT), le titre perdait 6,95% à 9,28 euros dans un marché en hausse de 0,37%.
"Vallourec publie des résultats très dégradés et ne voit aucune amélioration à court terme", soulignent les analystes d'Aurel BGC. "Les vents contraires persistent" avec des "perspectives (qui) restent difficiles", ont également noté les analystes de Morgan Stanley.
En avril 2015, Vallourec a annoncé 2 000 suppressions de postes dans le monde : 1 500 en Europe et environ 600 en France.

Le groupe est plombé par la chute du marché pétrolier. Vallourec a plongé dans le rouge au troisième trimestre et anticipe des pertes nettes et opérationnelles pour 2015.
Le groupe affiche une perte nette de 164 millions d'euros au troisième trimestre contre 25 millions de bénéfices l'an dernier. Sur les 9 premiers mois de l'année, les pertes cumulées s'élèvent à 439 millions d'euros, indique le groupe.

La poursuite de la détérioration attendue au quatrième trimestre contraint le groupe à anticiper un résultat brut d'exploitation (Ebitda) négatif en 2015 et une perte nette pour la seconde année consécutive.

En 2014, le groupe avait enregistré une perte record de 924 millions d'euros, malgré un Ebitda de 855 millions d'euros.