• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Industrie : le groupe Vallourec annonce 2 000 suppressions de postes

© AFP
© AFP

Le fabricant de tubes sans soudure Vallourec, qui est né en Bourgogne, a annoncé 2 000 suppressions de postes dans le monde : 1 500 en Europe et environ 600 en France. L'entreprise fait partie du pôle de compétitivité Pôle Nucléaire Bourgogne (PNB).

Par B.L. avec l'AFP


Pourquoi le groupe Vallourec connaît-il des difficultés ?

Le groupe français Vallourec a publié mardi 28 avril 2015 une perte nette de 76 millions d'euros au 1er trimestre, pour un chiffre d'affaires en recul de 17,2% à 1,05 milliard d'euros.

"Vallourec évolue actuellement dans un environnement de marché très difficile marqué par les coupes importantes dans les investissements en exploration et production" de ses clients, souligne le président du directoire, Philippe Crouzet.

Le premier trimestre a été "sévèrement affecté" par une chute des ventes dans son activité principale Pétrole et Gaz liée à la baisse du prix du brut, ainsi que par un environnement économique défavorable au Brésil, explique Philippe Crouzet.

A changes constants, les ventes du groupe ont plongé de 24,2%, et celle de la division Pétrole et Gaz (qui pèse pour près de 70% du total) de 29,4% sur le trimestre.
Le groupe a toutefois maintenu son objectif de dégager un cash flow disponible positif pour 2015.

Quelles sont les mesures envisagées par la direction ?

Dans ce contexte, Vallourec a annoncé de nouvelles mesures de réductions de coût s'inscrivant dans son plan d'économies Valens lancé en 2014.
"L'objectif de ce plan est à la fois d'améliorer notre compétivité et de réduire nos surcapacités en Europe dans notre métier du tube sans soudure", précise Philippe Crouzet. "La surcapacité est très importante, il faut s'y attaquer", a-t-il insisté.

Le groupe prévoit des réductions d'effectifs de 2 000 postes, dont les trois quarts en Europe, pour "rationaliser ses unités européennes de production de tubes et d'acier". Dans ce cadre, Vallourec recherche un "partenaire majoritaire" pour son aciérie française de Saint-Saulve (nord), l'une de ses deux aciéries européennes, qui emploie 350 personnes.

En Europe, les 1 500 supressions de postes devraient concerner 600 postes en Allemagne, un peu moins de 600 en France auxquels s'ajoutent les 350 salariés de l'aciérie de Saint-Saulve.

Pour l'activité de tuberie, il n'est pas prévu de fermeture de site, mais de "poursuivre leur rationalisation et leur spécialisation", a indiqué M. Crouzet.
L'objectif est de réduire d'un tiers les capacités de production de tubes en Europe, pour passer de 1,3 million de tonnes en 2014 à 900.000 tonnes en 2017. Un certain nombre des usines pourraient ainsi passer de 3 à 2 équipes.

Du côté syndical, la CFDT métallurgie s'est dit "inquiète de l'ampleur de la restructuration qui, à terme, pourrait fragiliser les activités industrielles de Vallourec".
Ces mesures d'économies structurelles s'ajoutent à celles, plus conjoncturelles, annoncées en février : 1 400 postes supprimés en 2015, dont environ 400 sont des suppressions définitives.

Vallourec est un des acteurs importants de l’économie bourguignonne

L’usine Valinox Nucléaire implantée à Montbard, en Côte d’Or, est un des principaux sites du groupe Vallourec. Cette filiale est leader mondial des tubes pour générateurs de vapeur de centrales nucléaires. Entre 1974 et 2014, Valinox Nucléaire a produit 40 000 km de tubes, soit une fois la circonférence de la Terre.

Les sites de production de Vallourec en Côte d’Or et dans la Nièvre :

  • Valinox Nucléaire et Vallourec Bearing Tubes, à Montbard
  • Vallourec Umbilicals et Vallourec Heat Exchanger Tubes, à Venarey-les-Laumes
  • Vallourec Drilling Products France à Cosne-sur-Loire dans la Nièvre
  • Vallourec Bearing Tubes à la Charité-sur-Loire dans la Nièvre

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourgogne : de nombreuses animations vous attendent pour le Mois des Climats !

Les + Lus