Bourgogne: les producteurs d'escargots se fédèrent

Une fédération de l'héliciculture française va voir le jour pour lutter contre la concurrence étrangère.

video title

Bourgogne : les héliciculteurs se fédèrent

Les éleveurs d'escargots, confrontés à la concurrence des pays de l'Est, font faillite les uns après les autres. Il n'en reste que 4 en Bourgogne. Pour s'en sortir, tous les producteurs d'escargots de France ont décidé de se fédérer.

Il ne reste plus que 4 héliciculteurs en Bourgogne. Ils ont décidé de se regrouper en interprofession avec les autres producteurs français. Objectif : obtenir la création d'un label "escargot de France".

Jean-Jacques Proust est héliciculteur à Cussy-les-Forges. Il est le dernier à exercer cette profession dans l'Yonne. Il compte beaucoup sur l'obtention d'un label de qualité pour garantir l'avenir de son élevage de gastéropodes.

Comme ses collègues, il est confronté à la concurrence des producteurs de l'Est, Pologne et Hongrie notamment. Ces derniers fournissent les industriels français à des prix défiants toute concurrence. Mais, " il n'y a pas de notion de contrôle ou de traçabilité, et puis la qualité n'est pas la même". Pourtant, ces escargots importés peuvent bénéficier de l'appellation Bourgogne s'ils sont cuisinés dans la région.

Les héliciculteurs veulent obtenir un label, sur le modèle de celui des producteurs de foie gras français. Ceux-ci ont réussi à faire décoller leurs ventes en faisant reconnaître leur spécificité. La fédération de l'héliciculture française verra le jour le mercredi 7 septembre prochain.