Jérémy Decerle, euro-député de Saône-et-Loire, découvre le Parlement européen

Jérémy Decerle, éleveur de vaches charolaises et ex président des Jeunes Agriculteurs, fait partie des nouveaux députés européens élus le 26 mai 2019. Il a effectué sa rentrée à Strasbourg où se déroule la première session plénière du nouveau Parlement européen.
 

Jérémy Decerle, éleveur de Saône-et-Loire, a été élu député européen sur la liste de La République En Marche en mai 2019
Jérémy Decerle, éleveur de Saône-et-Loire, a été élu député européen sur la liste de La République En Marche en mai 2019 © LUDOVIC MARIN / AFP
C’est un tout autre univers que Jérémy Decerle découvre en compagnie de son assistante parlementaire qui le guide dans les dédales du Parlement et tient à jour son agenda.

L’éleveur bovin de Chevagny-sur-Guye, en Saône-et-Loire, a été élu en 4e position sur la liste La République en marche-MoDem. Mais, il n’a jusqu’à présent exercé aucun mandat politique.
Il a cependant une solide connaissance du monde syndical avec 20 ans de militantisme agricole derrière lui.

L’ancien président national du syndicat des Jeunes Agriculteurs va bien sûr siéger dans la commission "Agriculture".

Jérémy Decerle, qui a été fiché par Monsanto comme soutien politique,  nie être un défenseur acharné du glyphosate. "Je suis agriculteur-éleveur. Il se trouve que je n’ai jamais eu à utiliser de glyphosate dans mes pratiques agricoles. Donc, dire que je suis amoureux du Glyphosate, c’est tout simplement inutile. Je ne vais pas dire si je suis « pour » ou « contre » le Glyphosate. Je suis là pour accompagner les agriculteurs et faire en sorte que les consommateurs aient des réponses à leurs interrogation", dit-il. 

 Reportage de Christine Boos et Christophe Busché.



En attendant d’entrer dans le vif du sujet, Jérémy Decerle et les 750 autres députés du Parlement européen ont pris leurs fonctions lors d'une brève session inaugurale mardi 2 juillet 2019.

Ce mercredi, ils doivent élire leur président. Pour accéder à ce poste convoité, le nouveau président du Parlement devra obtenir une majorité absolue des votes. Si ce n'est pas le cas au bout de trois tours, une majorité simple suffirait lors d'un quatrième tour (auquel ne participeraient que les deux candidats arrivés en tête du troisième).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie europe politique la république en marche
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter