JO de Tokyo, aviron : la Bourguignonne Marie Jacquet rentrera sans médaille

C'était sa dernière chance d'accéder à la grande finale olympique du quatre de couple. Ce 25 juillet, à l'issue des repêchages, Marie Jacquet et ses coéquipières ne sont pas parvenues à se qualifier.
 Les françaises en 4 de couple : Emma Lunatti, Marie Jacquet, Margaux Bailleul et Violaine Aernoudt.
Les françaises en 4 de couple : Emma Lunatti, Marie Jacquet, Margaux Bailleul et Violaine Aernoudt. © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

C'est une grande déception pour la sportive originaire de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Marie Jacquet peut dire adieu à tout espoir de médaille olympique. Engagée en quatre de couple avec ses trois coéquipières Violaine Aernoudts, Margaux Bailleul et Emma Lunatti, elle n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale.

Deux jours après avoir terminé dernières de leur série, les Françaises avaient une ultime chance de se qualifier. Mais dans la nuit de samedi à dimanche, lors des repêchages, l'embarcation française a pris la cinquième place. Seules les deux premières embarcations validaient leur ticket pour la finale A. Ce sont au final les Australiennes et les Italiennes qui se sont qualifiées. 

Les Françaises disputeront néanmoins la finale B, le mardi 27 juillet, mais ne joueront pas la médaille.

Deuxièmes à l'étape de coupe du monde de Zagreb, Marie Jacquet et ses coéquipières avaient validé leur billet pour Tokyo en mai dernier, moins d'un mois après leur formation. C'était la première fois depuis 1996 qu'un bateau long tricolore féminin décrochait une qualification olympique.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport