• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Joigny : l'émotion après la disparition de la réalisatrice Agnès Varda

Agnès Varda avait inauguré le cinéma de Joigny, qui porte son nom, en septembre 2017. / © France 3 Bourgogne
Agnès Varda avait inauguré le cinéma de Joigny, qui porte son nom, en septembre 2017. / © France 3 Bourgogne

La réalisatrice Agnès Varda est décédée des suites d'un cancer à l'âge de 90 ans vendredi. Cette grande dame était restée proche de son public. Il y a deux ans, elle avait accepté de donner son nom au cinéma de Joigny.

Par M. F.

Dans les conversations, sur les murs, Agnès Varda, son souvenir et son esprit, sont toujours présents au cinéma de Joigny (Yonne). Cette grande dame, disparue vendredi, avait accepté de donner son nom à ce nouveau lieu de culture.

Une fierté pour le maire de la commune, très ému de sa disparition. "Il y a des gens qui vous accompagnent quelques heures dans votre vie et dont vous gardez les souvenirs de façon éternelle, confie Bernard Moraine, élu divers gauche. C'est des gens rares et d'une gentillesse, d'une empathie… C'est des moments qui sont gravés à jamais."
 
Joigny : l'émotion après la disparition de la réalisatrice Agnès Varda
La réalisatrice Agnès Varda est décédée des suites d'un cancer à l'âge de 90 ans vendredi. Cette grande dame était restée proche de son public. Il y a deux ans, elle avait accepté de donner son nom au cinéma de Joigny. - Baziz Djaouti, Yoann Etienne, Chantal Gavignet

Le 8 septembre 2017, Agnès Varda est à Joigny pour inaugurer ce tout nouveau cinéma qui porte son nom. La salle et sa centaine de places s'avère bien trop petite.

Les Icaunais se pressent pour voir celle qui a reçu les récompenses les plus prestigieuses. Lion d'Or à Venise, César du meilleur documentaire et juste après sa venue, un Oscar d'honneur à Los Angeles pour l'ensemble de son immense carrière.
 

Plusieurs hommages prévus

Mais le plus bel honneur pour Agnès Varda, c'était la rencontre avec le public. "Elle avait accepté d'inaugurer la salle aussi pour ces raisons-là, détaille Maxime Munier, le directeur du cinéma de Joigny. Elle a un attachement particulier à la salle, au décorum de la salle, à la démarche d'aller voir des films en salle. Et ça, c'est quelque chose qu'on essaie de préserver à tout prix."

Mardi, jour des obsèques d'Agnès Varda, une cérémonie se tiendra au cinéma de Joigny. Et chaque dimanche du mois de mai, un film de la réalisatrice sera projeté pour lui rendre hommage.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Blanzy : une cinquantaine de pompiers interviennent pour une pollution chimique

Les + Lus