Journée mondiale Alzheimer : voici les chiffres de la maladie en Bourgogne-Franche-Comté

Près de 3 Français sur 4 ont peur d'Alzheimer. À l'occasion de la Journée mondiale ce mardi 21 septembre, voici les chiffres de la maladie en France et en Bourgogne-Franche-Comté. Dans la région, les femmes sont plus touchées que les hommes. Explications.

Chaque 21 septembre, la Journée mondiale consacrée à Alzheimer permet d’évoquer une maladie encore mal connue du grand public qui touche pourtant près de 900 000 personnes en France. Si les données régionales sont difficiles à déterminer en raison du secret médical, 26 500 patients souffrant de la pathologie sont pris en charge par l’Assurance Maladie en Bourgogne-Franche-Comté. 

Les chiffres de la maladie d’Alzheimer 

Au total, 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, soit un toutes les trois minutes. Alzheimer touche 40 % d’hommes et 60 % de femmes en France. En Bourgogne-Franche-Comté, 8 200 hommes et 18 200 femmes sont pris en charge par l’Assurance Maladie pour des démences liées à Alzheimer. La maladie s’attaque essentiellement aux personnes âgées (20 % des plus de 80 ans en sont victimes). Mais des populations plus jeunes peuvent être touchées : 2 % des moins de 65 ans sont concernés en France.

Ces statistiques sont tout même à interpréter avec prudence. Les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ne sont pas toutes prises en charge par l’Assurance Maladie. Ainsi, les patients aux premiers stades de la pathologie ne le sont pas. Par ailleurs, les critères utilisés par les études ne permettent pas de repérer l’ensemble des malades.

Une prise en charge encore insuffisante en Bourgogne-Franche-Comté ?

Selon des chiffres de Cap Retraite, 25 % des malades en France seraient pris en charge par le régime spécial d’aides de l’Assurance Maladie, les affections de longue durée (ALD). En Bourgogne-Franche-Comté, moins de 21 % des patients seraient accompagnée par la caisse publique en Saône-et-Loire, dans le Jura et la Nièvre. 22 à 25 % des malades seraient suivis en Côte-d’Or et en Haute-Saône. Entre 25 et 30 % dans l’Yonne et le Doubs. Et plus de 30 % seraient diagnostiqués dans le Territoire de Belfort.

Des chiffres expliqués par la perception des premiers symptômes de la maladie par les familles qui les analysent comme des signes de vieillissement. Les proches ne se posent la question de la pathologique que lorsque des troubles plus gênants apparaissent. Parfois, certains sont également dans le déni, freinant alors le dépistage précoce d'Alzheimer.

Retrouvez le détail dans notre carte ci-dessous.

Chaque mois, les coûts pour les personnes s’occupant d’une victime de la maladie d’Alzheimer s’élèvent à 1 000 euros. Si on inclut les aidants, 2 à 3 millions de personnes sont directement concernées par la pathologie en France. Selon la Fondation pour la Recherche Médicale, 2,1 millions de personnes pourraient développer la maladie en France d’ici 2040. Pour trouver un moyen de soigner Alzheimer, 40 millions d’euros sont investis chaque année dans la recherche.

Pour faire un don de 10 euros, vous pouvez envoyer par SMS le mot OUBLI au 92300. Pour vous également vous rendre sur le site de la Fondation pour la Recherche Médicale, disponible sur ce lien.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société