• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Journée mondiale de lutte contre le Sida : les chiffres en Bourgogne

Comme tous les 1er décembre depuis près de 30 ans, la journée mondiale de lutte contre le Sida permet de mettre un coup de projecteur sur l'évolution de la pandémie. En France, on évalue à 150000 le nombre de personnes contaminées. Il y a environ 6200 nouveaux cas par an. Qu'en est-il en Bourgogne ?

Par Maryline Barate

Les jeunes en première ligne


Au niveau national, 11% des nouvelles contaminations concernent des jeunes de 15 à 24 ans. Depuis 2011, le nombre de nouveaux cas d’infection à VIH continue d’augmenter dans la population des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Le port du préservatif ne progresse pas. Plus inquiétant encore, on estime que 30 000 personnes en France ignorent leur séropositivité. Ces porteurs du VIH constituent un enjeu majeur en termes de dépistage.


En Bourgogne


Selon le CHU de Dijon, la Bourgogne est une région où l’on découvre peu de séropositivité : on compte une quarantaine de cas de contaminations par an. « La file active des patients suivis pour une infection à VIH dans les hôpitaux de Bourgogne est de 1327 personnes. », précise le communiqué de presse du CHU.

Aides déménage


On le constate, la bataille est loin d'être gagnée. Surtout qu'on ne guérit toujours pas du Sida, aucun vaccin n'est disponible. D'où l'importance des actions de prévention et de sensibilisation comme celles que Aides mène au quotidien en Bourgogne. L'association vient de quitter Chalon-sur-Saône pour s'installer dans de nouveaux locaux, place Émile Zola à Dijon. Cet emplacement, très proche des bars et des restaurants, assure plus de visibilité et renforce encore leur travail auprès des jeunes. Aides possède également des locaux à Nevers et Besançon.

Le reportage d'A. Berger et M-L. Robert avec :
  • Philippe Rimbert,  animateur permanent Aides Bourgogne Franche-Comté
Les actions d'Aides Bourgogne
L'association Aides vient de quitter Chalon-sur-Saône pour emménager dans de nouveaux locaux, à Dijon. Avec pignon sur rue, pour que les visiteurs soient nombreux. - Anne Berger, Marie-Lou Robert

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus