VIDEO. Jura : Château-Chalon, le village vigneron abat avec regret le Sully, son tilleul tricentenaire

L'arbre qui trônait depuis des siècles au coeur du village a été abattu ce mardi 14 janvier 2020. Quelques habitants ont assisté ému à l'opération menée par l'Office National des forêts. 

© Hugues Perret - France Télévisions
Il avait été planté dans les années 1680-1690. Voilà plus de 300 ans que le tilleul rythmait de son ombre et de ses feuilles la place de l'église de Château-Chalon.

L'arbre, attaqué par des champignons était en sursis depuis des années. "Cela fait quelque chose de le voir partir, mais les branches tombaient régulièrement quand il y avait des coups de vent. En 1999, lors de la tempête, le conseil municipal voulait le couper, des habitants s'y étaient opposés. L'ONF a pu rééquilibrer l'arbre, il a tenu 20 ans de plus" lance un riverain venu assister à l'abattage. 

 

Château-Chalon : le Sully tilleul tricentenaire a été abattu


L'Office National des forêts s'est chargé de l'opération délicate sur ce grand arbre en partie creux. Le tilleul présentait des risques pour les riverains et touristes nombreux à venir découvrir ce village classé parmi les plus beaux villages de France.

Le Sully était un "personnage" à Château-Chalon. Il était le gardien de l'ancien cimetière et l'objet de nombreuses légendes. Les anciens racontaient qu'une petit fille morte y avait retrouvée à l'intérieur du tronc creux. 

L'abattage du Sully a nécessité une nacelle pour découper les branches, puis le tronc, puis tirer la base de l'arbre. 

Les habitants qui restent très attachés à cet arbre tricentenaire ont pu repartir avec quelques bouts de l'arbre. Un sculpteur vitrailliste va travailler un morceau du vieil arbre. 

Sur la place, un nouvel arbre sera planté au printemps. Un tilleul lui aussi. 

 
© Hugues Perret - France Télévisions
 
Les habitants sont repartis avec un souvenir du tilleul abattu.
Les habitants sont repartis avec un souvenir du tilleul abattu. © Hugues Perret - France Télévisions
 
© Hugues Perret - France Télévisions
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement