Jura : le jardin de la collection Annabelle, un écrin aux hydrangeas et autres merveilles de la nature

Le jardin de la collection Annabelle, labellisé « Jardin remarquable » en 2010 se trouve à quelques kilomètres de Dole, dans le Jura. C’est un lieu magique où une collection d’hydrangeas se marie avec harmonie à différentes essences d’arbres et arbustes.

C’est en tout début de matinée que Pascal et moi découvrons le jardin de la collection Annabelle. La rosée est encore présente et la lumière matinale sublime ce jardin situé à Rainans, dans le Jura.
Nous sommes accueillis par Marie et Franck David, des passionnés qui travaillent ce jardin à quatre mains depuis 1978. 

Franck et Marie David nous racontent ce jardin, paradis des hydrangeas et des érables japonais

Classé "Jardin remarquable", ce lieu fait partie des collections CCVS (Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées) depuis 2001 dans le cadre de la collection d’hydrangeas qu’il possède.
Le nom du jardin tient à une plante que Marie affectionne particulièrement : l’hydrangea arborescent Annabelle, un hydrangea très facile à cultiver.
 

On ne peut pas le rater. Dans un jardin, sa couleur blanche éclaire tout le jardin, c’est fabuleux !

Marie

Une question se pose à Pascal et moi, jardiniers "plus qu'amateurs", en découvrant les arbustes préférés de Marie : hydrangea et hortensia, quelle différence ?
Aucune ! L’hydrangea est le nom latin de l’hortensia (un nom dérivé du latin hortus qui signifie jardin). Le nom hortensia est plutôt utilisé dans les pays de langue française, allemande ou néerlandaise alors que le terme hydrangea fait partie du vocabulaire anglo-saxon. Nous voilà renseignés !

Quelques canards se promènent dans les allées. Leur allure nous amuse beaucoup car contrairement aux autres canards, ils ont un port quasi vertical ! Ce sont des coureurs indiens nous précise Franck, ils sont très utiles car ils se nourrissent de limaces et d’escargots, gastéropodes ennemis de beaucoup de plantes présentes dans ce jardin.

Un jardin dédié aux hydrangeas, mais pas seulement !

La collection Annabelle se compose de trois jardins.
Nous arrivons directement dans le premier, le plus récent et le plus vaste nommé le Jardin des Bartodes.

C’est un très bel espace réalisé comme un jardin "à l’anglaise", avec des ilots de végétaux reliés par de grandes pelouses. L’idée de ce jardin a été de créer des masses végétales et le bon biotope pour que les hydrangeas puissent s’épanouir car pour ces plantes, il faut plus ou moins d’ombre selon les espèces.
Si la passion de Marie est fixée sur les hydrangeas, Franck lui, est passionné par… toutes les plantes !
Pour installer la collection, il n’a pas été difficile pour lui de trouver des arbres et arbustes pour faire de l’ombre aux végétaux préférés de sa femme.

Dans le jardin des Bartodes, les propriétaires ont privilégié la perspective et les accords de couleurs apportés par les différentes floraisons mais également par les couleurs des feuillages à l’automne.
Les saisons préférées de Franck sont le printemps et plus particulièrement l’automne. C’est en partie cette saison qui l’a guidé dans le choix des arbres qu’il a planté, des végétaux qui possèdent de belles couleurs à cette période.
Dans cet espace, les couleurs sont incroyables à l’automne, grâce notamment aux arbres choisis : le chêne saule, les cercis, les érables et plus particulièrement l’érable à sucre :
 

Il a des couleurs somptueuses en automne, du jaune à l’orange jusqu’au rouge.

Franck

Parmi les nombreux érables du Japon présents dans ce jardin, Franck attire notre attention sur la variété Shirazz dont les feuilles sont veinées de vert, de bronze et de rose "Il est d’une infime délicatesse et facile à cultiver", un arbuste qui préfère cependant la mi-ombre.

L’une des (nombreuses) plantes préférées du spécialiste est un érable sycomore "Simon Louis Frères" car ses feuilles sont toutes différentes "c’est comme un jaspé de vert, de crème et de rose". Pour lui c’est un arbuste à laisser bas pour profiter pleinement de la beauté de ses feuilles.

Marie tient à nous emmener dans un petit coin de ce jardin où se trouve une gloriette "so british" sur laquelle grimpent plusieurs clématites : Princesse Diana, Prince Charles, Princesse Kate et la Queen Mother.
Franck a planté de nombreuses clématites dans les différents espaces des jardins, surtout celles du groupe Viticella, les plus rustiques. Celles-ci courent dans les différents massifs et se font quelquefois arracher par Marie qui avoue n'avoir pas toujours un désherbage sélectif "je ne reconnais pas toujours toutes les plantes de mon mari !"

Une des nombreuses curiosités de cet espace est un poivrier du Sichuan qui produit chaque année des délicieuses petites baies que le couple distribuent généreusement. Sa particularité tient aux épines qui couvrent son tronc et deviennent, en vieillissant, de grosses callosités. A ne pas planter dans un passage précise Franck ! "Le port du casque est conseillé quand je travaille dans ce massif" ajoute malicieusement Marie.

Au cours de notre déambulation, une tache jaune attire notre attention au fond d’un massif. En nous approchant nous découvrons de délicates fleurs jaunes. Il s’agit d’un millepertuis, un arbuste très décoratif dont les fleurs laissent la place à de jolies baies rouges et orange.

De nombreux hydrangeas profitent pleinement de l’ombre ou semi-ombre qu’offrent les arbres et arbustes plantés par Franck. Un hydrangea aspera sargentiana trône dans le massif  "blanc". Sa particularité tient à la couleur jaune d’or de ses feuilles en cette saison et qui reprend son feuillage vert en septembre. C’est une plante capable d’atteindre jusqu’à 3 mètres nous précise Marie.

Passée une magnifique porte en fer forgé, nous découvrons ensuite un espace appelé le Jardin des Hydrangées donnant sur la bâtisse des propriétaires.
Devant la maison s’étale un magnifique massif d’hydrangeas de toutes sortes : hydrangeas aspera simple, aspera villosa et longipes.
Dans cet espace, le sol est argileux et manque de fer. La conséquence de cette carence est la chlorose (les feuilles deviennent jaunes avec des nervures vertes et marquées). Pour y remédier, Marie remet chaque année du chélate de fer dans les massifs lorsque le sol est humide. Elle nous conseille de faire ce traitement à l’automne.

Un magnifique hortensia grimpant (hydrangea anomala ssp. petiolaris) d’une quarantaine d’années habille l’un des murs de la maison. Cet hydrangea qui peut monter jusqu’à 15 mètres est taillé tous les 3 ans en hauteur et en épaisseur.

Après les fortes gelées du mois d’avril, Marie a dû rabattre la plupart de ses plantes et notre passage en ce début du mois de juin ne nous a pas permis de profiter des belles floraisons qui animent habituellement cet espace.

La visite se poursuit avec le dernier jardin, le Jardin de la Fontaine.
L’ancien potager de la maison s’est métamorphosé en un lieu foisonnant où se côtoient de nombreux hydrangeas paniculata, différentes variétés d’hydrangea macrophylla, des rosiers anciens mais également des arbres surprenants comme le lilas des Indes (lagerstroemia indica) qui, outre ses magnifiques fleurs roses en été, présente un tronc marbré gris légèrement rosé.

Marie nous présente une élégante plante grimpante de la famille des hydrangeas : le Decumaria barbara qui a la particularité d’avoir des fleurs parfumées contrairement aux autres hydrangeas qui n’ont aucun parfum.
Son côté passionné nous entraine sur toutes les variétés présentes dans cet espace, papillonnant d’un arbuste à l’autre et nous dispensant les particularités de chaque plante. Sa précision et sa connaissance de chaque hydrangea nous impressionne !

Dans un coin de ce jardin, Franck attire notre attention sur une essence inattendue et rare : un conifère d’Australie, appelé pin fougère ou pin de Wollemi. C’est l'une des plantes les plus anciennes et les plus rares au monde datant de l'époque des dinosaures et il ne resterait plus que 200 de ces arbres à l'état naturel.
 

On le croyait à jamais perdu de la planète, on le connaissait comme fossile et plus comme plante vivante.

Franck

Les hydrangeas, la passion de Marie

Dans ce jardin, Marie cultive plus de 600 hydrangeas répartis en une douzaine d’espèces.

Pourtant quand elle rencontre David, le jardin n’est pas une passion. Elle nous dit "prendre le virus" à ses côtés.
Elle développe une préférence pour le genre hydrangea qui lui rappelle les vacances passées chez sa grand-mère, en Haute-Savoie. "Je voyais ces plantes qui étaient d’une certaine couleur quand on arrivait en juillet et lorsque nous repartions en septembre elles avaient changé de couleur, je trouvais cette plante mystérieuse et fantastique".

Le genre hydrangea est devenu sa passion car il offre une grande diversité de feuillages et d’inflorescences (dispositions des fleurs sur la tige).

Ce sont des plantes qui ont âme, si vous vous en occupez vraiment bien, elles vous le rendent.

Marie

Accompagnés "à deux voix" tout au long de la découverte de ce jardin, Pascal et moi sommes agréablement surpris par toutes les espèces qui le composent et par la passion qui anime ses deux créateurs.

Marie et Franck ont réussi à unir leurs  passions et le résultat est un endroit merveilleux où les arbres, pour leurs feuillages, leurs ports, leurs écorces ou encore leurs floraisons mettent en valeur les hydrangéas à qui ils procurent l’ombre nécessaire.

Les infos pratiques

Le site du jardin de la collection Annabelle
Le jardin est ouvert sur rendez-vous en appelant au  03 84 72 17 62 ou 06 23 22 88 43
Tarifs : 4 euros, gratuit pour les moins de 18 ans et demi-tarif pour les étudiants 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardins nature jardinage loisirs sorties et loisirs