Avec une nouvelle liaison vers Toulouse, l'aéroport de Dole-Jura se positionne pour la future grande région

Publié le Mis à jour le

Toulouse et Bordeaux sont desservies depuis mardi au départ de l'aéroport Dole-Jura. Deux vols par semaine qui viennent s'ajouter aux destinations d'été comme l'Espagne ou la Maroc. Un atout de plus pour l'aéroport qui espère devenir la grande plate-forme de la future grande région.

En février  dernier, la cour des comptes épinglait la gestion des aéroports de Dole et Dijon.  Parmi les principaux points évoqués, des incohérences liées à l’absence de dialogue entre les régions Bourgogne et Franche-Comté.

Les deux aéroports sont distants de seulement 50 km, faisant l’objet de soutien de la part des deux collectivités régionales.Mais selon la cour des comptes, la viabilité économique « n’est pas démontrée » . Elle dénonce la mise en œuvre de deux stratégies concurrentes, un défaut de concertation des gestionnaires et des financeurs et « des investissements mal planifiés »

Alors que l'on pensait moribond l'aéroport bourguignon, le syndicat mixte de l'aéroport Dijon-Bourgogne annonçait en mars dernier son engagement dans une procédure afin de confier l'exploitation de l'aéroport à un prestataire dans le cadre d'une délégation de service public, à partir du 1er janvier 2016.

De son côté, Dole affine ses arguments en affichant ses onze destinations et ses 115 000 passagers l'an dernier. 

Jérôme Kucab Direction commercial IGavion et Jean-Michel Daubigney Vice-Pdt Conseil départemental du Jura,en charge de l'aéroport. Reportage : C.Schulbaulm, F.Le Moing, K.Monnin et E.Blanc

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité