Covid-19 : le département du Jura placé en "alerte maximale"avec un couvre-feu, comme 37 autres départements

Le premier ministre Jean Castex a pris la parole ce jeudi 22 octobre pour annoncer le passage de nouveaux départements en alerte maximale, pour tenter de freiner la progression de l'épidémie de coronavirus. Le département du Jura a été placé en alerte maximale. Un couvre-feu est décrété. 

Le virus circule partout, 8 métropoles de France vont devoir observer un couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin pour limiter la circulation du covid-19.
Le virus circule partout, 8 métropoles de France vont devoir observer un couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin pour limiter la circulation du covid-19. © Guillaume Horcajuelo - maxPPP
Les signaux liés au coronavirus sont au rouge dans le Jura depuis plusieurs jours. La nouvelle était pressentie, dès la fin de matinée ce jeudi 22 octobre 2020. Le Jura est le premier département à passer en "alerte maximale" en Franche-Comté. Chez nos voisins de Bourgogne, la Saône-et-Loire et la Côte d'Or ont elles aussi basculé en rouge foncé. Au total, 54 départements sont en "alerte maximale" et 46 millions de Français sont soumis à un couvre-feu. C'est le cas dans le Jura, et ce à partir de samedi 0h01. 

Le couvre-feu est instauré de 21h à 6h, il n'autorise que les personnes munies d'une attestation de déplacement à circuler.

"En France comme partout en Europe la deuxième vague est là. La progression de l’épidémie est rapide et préoccupante. La circulation du virus est extrêmement élevée et le mois de novembre sera éprouvant" a débuté Jean Castex, premier ministre. "La clé de cette lutte est entre les mains de chacune et de chacun de nous. Nous détenons tous une partie de la solution" a-t-il ajouté.
Olivier Veran, ministre de la Santé a rappelé les chiffres du Covid-19 aux côtés de Jean Castex, premier ministre. "Au delà des chiffres, les appels des médecins et des soignants reprennent comme au printemps dernier. Ils nous disent faire face à une vague de malades graves" a-t-il expliqué. "En début de semaine prochaine, nous espérons un frémissement de l'incidence dans notre pays" a précisé Olivier Véran. 

► Le préfet du Jura est l'invité de notre journal de 19h ce jeudi 22 octobre.

Les dernières données de Santé Publique France montrent l’évolution en flèche de l’épidémie dans ce département rural et de montagne, relativement épargné au printemps par la première vague. Le dernier taux d'incidence connu était de 242 en date du 17 octobre, tout près de la barre des 250 qui semble avoir été franchie ces dernières heures. Le taux d'incidence est l'un des critères retenus par le gouvernement pour le passage des départements en zone "alerte maximale".
 


Selon Didier-Pier Florentin, délégué départemental de l’Agence Régionale de Santé la diffusion du virus va se poursuivre ces prochains jours dans le département pour atteindre un pic vers le 15 novembre. L’Agence Régionale de Santé estime qu’en sortie de ces vacances, on pourrait compter deux fois plus de malades dans les hôpitaux, trois fois plus de cas positifs. 48 personnes sont pour l’instant hospitalisées dans le Jura. Le plan blanc a été activé à l’hôpital de Lons-Le-Saunier, mais aussi Saint-Claude ou encore Dole. 

Dans le Jura, David Philot, le Préfet a rappelé au micro de France 3 Franche-Comté l’urgence de la situation face à une épidémie qui est en train de se diffuser partout en ville comme en campagne. “Il y a un vrai retard de prise de conscience de nos concitoyens. J’en appelle à un choc de responsabilité et à une prise de conscience. C’est un phénomène qui touche la profondément ruralité. Nous avons dans le Jura des chiffres de contamination qui dépassent ceux de certaines métropoles” expliquait mardi 20 octobre le Préfet.

Alerte maximale, ça implique quoi pour les habitants ? 

Les critères gouvernementaux pour placer un département en alerte maximale sont les suivants Dans les zones en alerte maximale, les bars sont fermés. Il en est de même pour tous les établissements recevant du public sauf s'il existe un protocole sanitaire strict (les lieux culturels comme les théâtres, les cinémas et les musées ne sont pas concernés vu qu'il y existe déjà des protocoles obligatoires). Un couvre-feu est imposé dans le Jura, dès ce samedi 0h01. Tous les bars doivent fermer. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société