Aéroport de Dole Jura : plusieurs collectivités de Bourgogne volent à la rescousse de l’aéroport régional

Ce vendredi 8 mars, un projet de partenariat départemental et métropolitain de mobilité aérienne concernant le partage commun de l’Aéroport Dole Jura a été dévoilé lors d’une conférence de presse. Explications.

S’unir pour affronter l’avenir. Le département du Jura propriétaire de l’aéroport depuis 2007 ne sera donc plus seul à la barre financière. Le département du Jura, celui de la Côte d’or, celui de la Saône-et-Loire, Dijon Métropole et le Grand Dole vont faire partie de cette nouvelle alliance dont les modalités financières restent à définir.


“Jusqu’alors, le Jura était le seul à assurer le cout de cette infrastructure, la région s’étant toujours fait attendre sur ce dossier-là. Aujourd’hui, on a mis en place une solidarité interdépartementale et des agglos. On est armés pour maintenir la structure et envisager son développement” explique Clément Pernot, président (LR) du conseil départemental du Jura au micro de notre journaliste Norbert Evangelista. Le Jura depuis 2008 a déjà dépensé 38 millions de fonds publics pour le site aéroportuaire de Tavaux. 


L’enjeu aujourd’hui de taille pour l’unique aéroport de la région habilité et équipé pour des vols réguliers commerciaux de passagers. D'ici à 2025, il va devoir refaire sa piste d’atterrissage afin de conserver l’agrément nécessaire à ces vols commerciaux. Budget plus de 7 millions d’euros ! 

Des passagers venus pour la majorité de Côte-d’Or 


En 2023, l’aéroport a enregistré une fréquentation record avec plus de 125.000 passagers qui ont pris l’avion à Tavaux pour des destinations comme le Portugal, le Maroc ou la Corse à la saison d’été. Des vols charters complètent les destinations vers le bassin méditerranéen. En 2023, les voyageurs arrivaient principalement de Côte d’or (33%), Doubs (25%), Jura (13%), Saône-et-Loire (5%).

 
“Nous voulons le maintien de cet aéroport de Dole qui est confronté à des difficultés d’investissement, de fonctionnement. Le département du Jura se retrouve bien seul puisque la région a décidé de ne pas investir, ce que je regrette profondément. Dans cette région à vocation internationale, nous avons besoin de liaisons aériennes” lance François Sauvadet, président (UDI) du département de Côte-d’Or. “Nous sommes la seule région qui n’a pas d’aéroport soutenu par la région” tacle l’élu bourguignon. Le dossier de l'aéroport reste éminemment politique. La présidente de la Région Marie-Guite Dufay a fait part en 2020 de sa volonté de ne pas subventionner avec de l'argent public des compagnies low-cost. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité