VIDEO. Après la fermeture de la maternité de Saint-Claude, deux bébés naissent dans des conditions difficiles

© Anne-Sophie Bost - maxPPP
© Anne-Sophie Bost - maxPPP

Un bébé est né aux urgences samedi 22 septembre. Une autre maman a accouché dans une ambulance. Le comité de défense de l'hôpital et les élus tirent une nouvelle fois la sonnette d'alarme. 

Par Sophie Courageot

Où et dans quelles conditions vont accoucher les femmes du Haut-Jura ? Depuis des mois, le comité de défense de l'hôpital de Saint-Claude se bat pour obtenir la réouverture de la maternité et de la chirurgie. 

La maternité de Saint-Claude a fermé ses portes provisoirement le 3 avril 2018. La fermeture définitive a été prononcée au mois d'août. L'autorisation d'exercer des activités de gynéco-obstétrique a été retirée à l'hôpital de Saint-Claude qui selon l'Agence Régionale de Santé (ARS) n'avait plus les praticiens suffisants pour "assurer la qualité des soins et la sécurité des patientes".

Les mamans doivent depuis aller accoucher à Lons-Le-Saunier à plus d'une heure de route. 
Deux accouchements dans l'urgence à Saint-Claude
Une maman a accouché aux urgences, l'autre dans l'ambulance. Elles n'ont pas eu le temps de rejoindre la maternité de Lons le Saunier. Celle de Saint-Claude a été fermée par l'agence régionale de santé. Avec Virginie Regad Maman de Candice Solenn Cretin Maman d'Audrey Laurent Perrin Ambulancier Reportage E.Rivallain, P.Arbez.



Candice est née au bord de la route 


C'est la première fois depuis la fermeture de la maternité de Saint-Claude que deux accouchements se déroulent dans l''urgence.

Samedi dernier en pleine journée, une maman de Longchaumois a été prise en charge par les ambulanciers. Le bébé est né aux urgences de Saint-Claude où la maman a été prise en charge par un urgentiste et une aide soignante explique André Jannet, président du comité de défense de l'hôpital. 

Lundi 24 septembre, le scénario s'est répété. Une maman de Septmoncel a bien failli accoucher chez elle après être descendu la veille dès les premières contractions à la maternité de Lons-le-Saunier. Au petit matin, la maman a accouché à bord de l'ambulance des 4 villages qui a du s'arrêter sur le bord de la route sur la commune de Molinges. Laurent Perrin, ambulancier était à bord. "Notre ambulance, accompagnée d'une équipe du SMUR partait rejoindre la maternité d'Oyonnax la plus proche" nous explique-t-il. La petite Candice est née sur la route. "Tout s'est bien terminé, mais j'aurais préféré que la maternité de Lons-le-Saunier me garde, j'étais à terme" raconte Virginie la maman de Candice. Elle se souviendra de cet accouchement dans l'ambulance sans péridurale avec le papa. 
 

Jean-Louis Millet, maire de Saint-Claude est à moitié étonné par ces naissances dans l'urgence. "Cela démontre bien que les gens n'ont pas le temps de descendre à Lons" dit l'élu. Le maire est inquiet pour l'hiver qui va vite arriver. Il a décidé attaquer en justice l'arrêté de fermeture définitive de la maternité et de la chirurgie par l'Agence Régionale de Santé. Le recours se fera devant le tribunal administratif de Dijon. "Et j'ai pris contact avec 5 cliniques privées pour voir s'il est possible de rouvrir ces services dans le privé sur le secteur" nous explique-t-il.

"On est livrés à nous même... cet hiver je crains le pire" ajoute Andre Jannet dont la mobilisation ne faille pas. "L'agence régionale de la santé nous dit qu'on a le plus beau plateau technique de la région, et on ne va pas s'en servir ?" gronde-t-il. "C'est facile de faire crever un hôpital en le vidant de son contenu" rétorque-t-il. 

Le prochain conseil de surveillance de l'hôpital de Saint-Claude est prévu le 28 septembre. Le comité de défense pourrait bien s'y inviter. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus