Cet article date de plus de 3 ans

Saint-Claude, Lons, Morez... Découvrez les détails de la nouvelle organisation des hôpitaux du Jura

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté a présenté un plan d’actions pour réorganiser l'offre de soins dans le Jura, ce 27 octobre, au centre hospitalier de Lons-Le-Saunier. Quel avenir pour les établissements de soins dans le Jura ? On vous explique en détails la nouvelle organisation.
L'agence Régionale de Santé planche depuis plusieurs mois sur la réorganisation des services de soins dans le département du Jura. En effet, en mai 2017, l'ARS annonçait une aide financière exceptionnelle de 1,12 millions d'euros pour les hôpitaux jurassiens, notamment celui de Saint-Claude, mais aussi une mise sous tutelle d'au moins 12 mois, en raison de gros problèmes de trésorerie.

Vendredi 27 octobre, Pierre Pribile, directeur général de l’ARS, a présenté aux élus du territoire le résultat de ces travaux. "Le projet initial a été amendé et enrichi, tenant compte des propositions formulées, pour définir une nouvelle organisation des soins pour le Jura Sud" explique le communiqué diffusé à la presse ce vendredi. L'offre de soins a été réadaptée et revue sur 4 pôles : Lons-Le-Saunier, Saint-Claude, Champagnole et Morez. Cette nouvelle configuration des sites hospitaliers du Jura Sud sera effective en mars 2018. 

► Saint-Claude 

Le service d’urgences sera maintenu, ainsi que le centre lourd de dialyse, sur l'hôpital de Saint-Claude. "Une activité de chirurgie ambulatoire sera également assurée" explique l'ARS. 

Un centre périnatal de proximité (CPP) et des consultations de pédiatrie prendront le relais de la maternité, qui fermera ses portes malgré la mobilisation de nombreux Jurassiens pour sauvegarder ce service. "Un dispositif d’astreintes de sages-femmes permettra de sécuriser les transports des femmes enceintes pour leur accouchement dans la maternité de leur choix, en cas de transports urgents" détaille le communiqué. 


Des chimiothérapies pourront également être pratiquées sur place. Une autorisation pour l’implantation d’une IRM sera accordée par l’ARS.

► Lons-Le-Saunier

Le site de Lons-Le-Saunier se rencentrera "sur son activité sanitaire complète autour d’un plateau technique modernisé, en partenariat avec la clinique du Jura", en 2019. l'Agence de santé précise : "Des consultations avancées de chirurgiens et de médecins spécialistes venus de Lons seront proposées au sein des établissements de proximité (Champagnole, Morez, Saint -Claude)."

► Champagnole

L'ARS souhaite mettre l'accent sur la prise en charge des personnes âgées sur le site de Champagnole en transférant 71 places d'EHPAD du site de Lons vers celui de Champagnole. Il "sera consolidé autour d’une filière gériatrique renforcée par de nouvelles capacités en soins de suite et de réadaptation (SSR) et des places supplémentaires d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)" explique l'agence de santé. 

Un appel à projets pour la création d’un nouvel EHPAD de 80 places sur le canton de Champagnole sera lancé conjointement par l’Agence Régionale de Santé et le Conseil départemental du Jura dans les prochains mois. 

► Morez

"Le centre hospitalier de Morez continuera à proposer des activités de médecine et de soins de suite et de réadaptation en proximité, ainsi que des consultations avancées qui seront étoffées par les consultations proposées dans le cadre du centre périnatal de proximité" annonce l'ARS, qui précise également que cet établissement assurera des consultations prénatales et post-natales, des cours de préparation à la naissance, des échographies de dépistages, l’enseignement des soins aux nouveau nés et des consultations de gynécologie de prévention et de contraception. Il ne pratiquera en revanche pas les accouchements. 


Des déficits financiers importants

L'Agence Régionale de Santé justifie cette réorganisation en pointant notamment du doigt la situation financière dégradée du CHI Jura Sud et du CH de Saint-Claude. "Le déficit cumulé au 31 décembre 2016 s’élevait à 33 M€ pour le CHI Jura Sud et 10 M€ pour le CH de Saint-Claude, malgré l’octroi d’aides financières nationales et/ou régionales conséquentes sur les cinq dernières années : 20 millions d’euros pour le CHI Jura Sud et 9 millions d’euros pour le CH de Saint-Claude". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société économie