• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Assises du Jura : procès d'un trio sexuel qui vire au drame

© Hugues Perret
© Hugues Perret

Le procès à huis-clos de deux jeunes Lédoniens a lieu jusqu'au mercredi 14 novembre au tribunal de Lons-le-Saunier. Ils sont jugés pour extorsion commise avec usage ou menace d'une arme sur un homme d'affaires lyonnais en novembre 2015. 

Par Isabelle Brunnarius

Les jurés vont avoir trois jours pour tenter de comprendre ce qui s'est déroulé dans la nuit du  4 au 5 novembre 2015 à Lons-le-Saunier. Certains faits sont établis mais de nombreuses zones d'ombre demeurent. Alors que le jeune couple avait été mis en examen pour tentative de meurtre et extorsion aggravée, le juge d'instruction a requalifié l'affaire en extorsion commise avec usage ou menace d'une arme. 

Le 4 novembre 2015, le chef d'entreprise lyonnais se rend à Lons pour rencontrer un jeune couple de la ville. Il s'agit d'une soirée libertine tarifée. La jeune fille est mineure au moment des faits d'où le procès à huis clos par la cour d'assises des mineurs.

Dans une voiture, la rencontre vire à la violence. Un couteau est sorti, l'homme d'affaires est blessé à la gorge ainsi que le jeune jurassien qui est touché à la main.
Aujourd'jhui, les avocats des accusés affirment que la violence est partie du client à la suite d'un désaccord sur la prestation. L'avocat de la jeune fille demande aux jurés de prendre en compte l'évolution de la jeune fille "Il faut juger une personne sur ce qu'elle est et non pas ce qu'elle était il y a 3 ans". 

Les jeunes amants avaient retiré 4000 euros avec la carte bancaire du Lyonnais. Celui-ci avait repris la route vers la  capitale des Gaules mais s'était arrêté sur une aire d'autoroute de l'A40 en raison de sa blessure. Hospitalisé d'urgence à Lyon, il était parvenu à se suicider le lendemain. 

L'arme blanche n'a jamais été retrouvée. 
 
Assises du Jura : procès d'un trio sexuel qui vire au drame
Le procès à huis-clos de deux jeunes Lédoniens a lieu jusqu'au mercredi 14 novembre au tribunal de Lons-le-Saunier. Ils sont jugés pour extorsion commise avec usage ou menace d'une arme sur un homme d'affaires lyonnais en novembre 2015. Compte-rendu de cette premiere journée d'audience par C.Schaffner et H.Perret E.Dubuis. Avec Randall Schwerdorffer Avocat de la défense Yannick Dugay Avocat de la défense

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus